Le gingembre (Zingiber officinale) est une plante très répandue en Asie, au Japon aussi, à la fois pour son utilisation dans la cuisine mais aussi pour ses vertus médicinales.

 

Le gingembre, dans la cuisine japonaise, est consommé sous forme de gari, gingembre mariné qui accompagne les sushis.

Il est préparé à partir de gingembre frais, mis dans du vinaigre de riz avec de l’eau et du sucre.

Mais attention ce produit, si vous l’achetez tout fait, contient un colorant alimentaire, interdit dans certains pays d’Europe comme la Norvège et la Suède, pour qu’il ait sa couleur rose ou rouge.

Il faudra donc éviter sa forme industrielle et lui préférer une réalisation plus traditionnelle.

Le gari, consommé entre chaque sushi ou sashimi, permet de nettoyer le palais, de rehausser les saveurs, et facilite la digestion.

Le gingembre est aussi très présent sous forme d’épice dans divers plats et il est aussi une plante médicinale utilisée en médecine kampo.

Il apparaît dans 63 formules « médicamenteuses » destinées à soigner les troubles digestifs et les rhumes.

Plante connue comme épice déjà au temps de Dioscoride, des Grecs et des Romains.

C’est à partir du IXe siècle, que son utilisation en cuisine se développe en Europe.

Au XVIe siècle, il entre dans le célèbre « Baume de Fioravanti », préconisé pour lutter contre les empoisonnements à l’arsenic, les colites néphrétiques, les douleurs rhumatismales, ou le rachitisme.

Le gingembre avait autrefois une grande réputation médicinale, il préservait de la peste et était utilisé contre l’hystérie.

Il entrait dans la composition de certains dentifrices pour apaiser les maux de dents. Il a toujours eu une réputation d’excitant sur l’appareil génital, comme aphrodisiaque.

La partie employée en herboristerie est le rhizome, racine en forme de corne qui lui vaut son appellation «  zingiber ».

Il est composé d’huile essentielle, de lipides ( 10%), d’acides organiques ( acide cinnamique), de polysaccharides (glucanes), de vitamines (B1, B2 mais surtout B3) et minéraux comme le manganèse, le phosphore, le magnésium, le calcium, le sodium et le fer.

Cette plante présente de multiples propriétés médicinales

  • Cardiovasculaire

C’est antioxydant et hypotenseur. Il a un rôle majeur dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Le gingembre diminue le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

  •  Immunité

Le gingembre est stimulant et immunomodulateur.

Il est très tonique et il est particulièrement indiqué en cas de fatigue.

Cette racine permet de réguler certaines maladies auto-immunes.

Elle prévient d’un grand nombre de maladies : il est anti-bactérien et tue les champignons (fongicide).

Le gingembre soulage les atteintes ORL (otite, angine, rhume) mai aussi la grippe.

  • Articulaire

Les chinois qui l’utilisent régulièrement ne connaissent pas les rhumatismes.

Il traite les inflammations chroniques comme l’arthrite grâce à son action anti-inflammatoire et anti-rhumatismale. Il est aussi utilisé dans l’arthrose, les crampes musculaires, tendinites, ou autres blessures qui touchent les os, les articulations ou les tissus.

L’action anti-inflammatoire s’exerce par un effet modulateur des prostaglandines pro-inflammatoires comme les leucotriènes B4.

  • Digestif

Utilisé dans le mal des transports et des états nauséeux (limite les nauséeux).

On recommande ce rhizome pour traiter les troubles digestifs par son action directe sur l’estomac dont il facilite la digestion. Particulièrement pour les inflammations de l’estomac avec «acidité », les difficultés à digérer, le manque d’appétit, les ulcères gastro-intestinaux…

Il stimule les sécrétions digestives.

Le gingembre protège le foie et permet l’évacuation de la bile dans l’intestin en provoquant la chasse biliaire à partir de la vésicule qui se vide en se contractant.

Il soutient aussi le pancréas.

Les maux de tête d’origine digestive trouvent une solution de guérison grâce à cette plante médicinale.

  • Comme calmant

On l’employe aussi pour calmer la douleur. Il est analgésique lors des périodes menstruelles chez la femme, des migraines, des douleurs articulaires dont lombaires, digestives, …

  • Cancer

Il a aussi une action anti-cancer : il permet d’inhiber les mécanismes d’appariton de nouveaux vaisseaux sanguins qui vont nourrir les tumeurs ( angiogénèse).

  • Stimulant sexuel

Son effet aphrodisiaque l’a rendu célèbre.

Le gingembre en herboristerie

Le gingembre peut se présenter sous différentes formes en phytothérapie : frais, séché, en poudre, en teinture, en gélule et sous forme d’huile essentielle.

gélule de poudre totale ou d’extraits standardisés

poudre : 1/3 de cuillère à café de poudre de gingembre pour 150 ml d’eau à diluer. Boire 3 à 4 tasses par jour. Vous pouvez aussi mettre une cuillère à café dans du miel ou dans la confiture à raison d’une fois par jour.

infusion : mettre 20 à 30 g de racine de gingembre, acheté en brisures ou à broyer soi-même, dans 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Prendre 2 à 4 tasses par jour.

décoction : même recette que précédemment mais on laisse bouillir 10 minutes.

– on peut aussi confire sa racine : c’est une délicieuse friandise-remède.

Attention toutefois, quelques précautions s’imposent

Chez les personnes qui souffrent de calculs biliaires, il faut demander l’avis à votre médecin ainsi que celles qui sont sous traitement anticoagulant.

Il est aussi irritant pour le système digestif, il est donc à éviter en phase aiguë de maladies comme les inflammations de l’estomac et des intestins.

A éviter aussi chez la femme enceinte ou qui allaite, et chez les enfants de moins de 12 ans.

On peut tout de même le conseiller en début de grossesse pour chasser les nausées matinales.

Il peut-être associé à différentes plantes

– des plantes pour l’immunité : Echinacée, Ail, Curcuma

– certaines herbes contre la fatigue : Ginseng, Spiruline, Maca, Rhodiola.

– quelques plantes digestives : Curcuma

– des plantes articulaires : Harpagophytum

Cette plante employée en Asie depuis des millénaires est un précieux atout pour la santé.

Il peut-être dégusté sous forme d’infusion, confit à la fin du repas ( pratique très répandue dans les restaurants asiatiques) ou intégré dans la cuisine pour relever les plats.

Le gingembre sera associé dans de nombreuses compositions de tisane dont l’objectif sera de diminuer la fatigue, réduire les troubles digestifs dont la nausée, calmer la douleur ( articulaires, migraine), ou stimuler l’immunité pour nous prévenir des maladies ORL.

Plante très ancienne de premier ordre, que l’on trouve facilement dans les magasins bio diététiques au rayon fruit et légume frais ( plante entière) et dans les herboristeries sous forme de copeaux de racines séchées, de poudre ou de gélules ( plus faciles à utiliser).

 

Share This