La chute de cheveux est un problème de santé que de nombreuses personnes rencontrent. Il existe des solutions naturelles et saines pour remédier à ce souci de beauté et de santé. D’ailleurs, ne dit-on pas que la beauté de nos cheveux est liée à notre santé?

Qu’est-ce qu’un cheveu?

Un cheveu est composé d’une tige, constituée de cellules mortes remplies de kératine. Il se compose aussi d’un bulbe prenant naissance sous le cuir chevelu et contenant la racine du cheveu. C’est à partir de la racine du cheveu que les cellules jeunes poussent les cellules mortes vers la sortie.

Un individu possède environ 100 000 cheveux sur l’ensemble du cuir chevelu. Ce nombre varie d’un individu à l’autre. Un cheveu vie environ 6 ans.

Le cheveu pousse environ d’1 centimètre par mois.

Pourquoi perdons-nous nos cheveux?

Perdre ses cheveux est un phénomène normal.

En effet, on perd entre 40 et 100 cheveux par jour.

Une perte de cheveux est anormale quand elle dure depuis plusieurs semaines.

A ce moment là, il est donc souhaitable de consulter votre médecin et de faire un bilan générale.

De plus, on pense souvent que ce sont les femmes le plus touchées mais les hommes sont aussi touchés.

Quelles peuvent-être les causes d’une chute de cheveu?

  • Tout d’abord, il y a la génétique. En effet si dans votre famille, tout le monde est dégarni, il y a de fortes chances que vous le soyez.
  • Le surmenage peut être aussi un facteur de perte de cheveux car il puise notre réserve d’énergie (minéraux et vitamines)
  • Autrement dit, la fatigue intense joue aussi un rôle essentiel.
  • Puis, à chaque fois, que nous rencontrons une infection qui diminue notre vitalité.
  • A chaque fois que l’organisme rencontre une carence nutritionnelle en vitamines et minéraux
  • Ensuite, il y a le déséquilibre endocrinien. Par exemple,
    chez les hommes, la chute de cheveu résulte à la fois d’un facteur héréditaire et d’un facteur hormonal. Et plus particulièrement d’une sensibilité anormale des cheveux aux hormones androgéniques.
  • L’excès d’hormones sexuelles (androgènes) peut donc conduire à la perte de cheveux.
  • D’ailleurs, on peut le constater chez les femmes enceintes ou au moment de l’accouchement
  • Puis, n’oublions pas, tous les problèmes émotionnels et nerveux. Le stress empêche le fonctionnement « normal » du corps et brûle ses sources d’énergie.
  • Ensuite, si vous faites des traitements esthétiques comme les teintures, les défrisages. Ces derniers sont toxiques pour les cheveux.
  • Pour conclure, les médicaments représentent aussi un poison pour les cheveux…

La phytothérapie, une solution naturelle à la chute de cheveux

Les plantes médicinales ont plusieurs actions:

  • Réduire l’hyper-séborrhée et la sensibilité des follicules pileux aux androgènes ( hormones masculines).
  • Favoriser la micro-circulation sanguine au niveau du cuir chevelu.
  • Tonifier la structure du cheveu par des plantes reminéralisantes.
  • Détoxifier l’organisme (cure détox de printemps ou d’automne).

Les plantes médicinales sous quelles formes ? 

  • Cure pour détoxifier le corps sous forme de tisane ou d’extrait fluide.
  • Apporter les minéraux et les oligoéléments (gélules ou extraits fluides)
  • Puis faire un masque pour donner du volume et lutter contre la chute de cheveux.
  • Ensuite, terminer avec une huile de massage pour accélérer la micro-circulation du cuir chevelu

Exemple d’une démarche de soin avec les plantes médicinales

  1. La cure détox pour drainer les toxines. Utiliser un mélange de plantes en forme de tisane ou d’extrait fluide qui vont soutenir les émonctoires.
  2. Apporter des minéraux et oligoéléments avec la Silice végétale organique (extraits de plantes riches en silice).
  3. Huile de massage pour activer la micro-circulation. Par exemple : Mélanger 5 ml d’huiles essentielles de Cyprès, Genévrier, Géranium, Romarin, Ylang-Ylang dans 100 ml huile de jojoba ou d’amande douce. Puis appliquer 1 à 2 ml de la préparation sur l’ensemble du cuir chevelu du bout des doigts. A réaliser 1 heure avant d’appliquer le shampoing.
  4. Bain de plantes pour donner du volume et lutter contre la chute de cheveu. Par exemple, mélanger Bardane,Bouleau, Ortie piquante, Prêle, Thym en poudre et en parties égales. Délayer 6 cuillères à soupe d’eau du mélange, pour en faire une pâte lisse. Appliquer ensuite 1 fois par semaine sur cheveux propres et mouillés, laisser poser 30 minutes, rincer abondamment.

Les conseils hygiéno-diététiques pour lutter contre la chute de cheveux

Les cheveux sont constitués d’une kératine. Il s’agit d’une protéine qui nécessite pour être fabriquée des nutriments comme le zinc et la cystéine (acide aminé soufré).

La cystéine est vulnérable au soleil, aux polluants, aux radicaux libres,…

Aliments et nutriments pour les cheveux 

Le zinc

Il permet la fabrication de la kératine. C’est un oligo-élément qui participe à la quasi-totalité des processus cellulaires. Il sert à toutes les multiplications cellulaires relatives à la croissance et à l’immunité. Puis il agit aussi dans la synthèse et à la sécrétion de nombreuses hormones. Le zinc a également une action anti-oxydante et est alors une protection contre les toxiques.

Les aliments riches en zinc : huître, foie, coquillages, viande rouge, œuf les acides aminés : la cystéine représente 12 % de la kératine

Les acides aminés

Pour un apport suffisant en acides aminés soufrés, il faut privilégier l’œuf provenant de poules qui ont vu l’air et l’herbe, riches en acides gras oméga 3 (œufs Colombus). Les aliments riches en acides aminés soufrés sont les crucifères (chou, chou-fleur, choux de Bruxelles,…), les asperges, le foie (d’animaux élevés non industriellement),…

Le magnésium

C’est le nutriment le plus important pour éviter les conséquences du stress. Il permet le resserrement des vaisseaux du cuir chevelu. De plus, il y a un «cercle vicieux » entre le stress et le magnésium : plus une personne manque de magnésium et plus elle est sensible au stress ; et plus elle est stressée et plus elle perd du magnésium.

Pour remonter son magnésium, il faut donc: 

Consommer des eaux minérales contenant 80 à 200 mg de magnésium par litre ( 1 à 1,5 l/jour), des céréales complètes, les légumes secs, soja, légumes verts, poissons gras et crustacés, les oléagineux (amandes, noisettes, noix,…), boire du thé, et éviter les excès d’alcool.

On peut en bénéficier en consommant aussi plus particulièrement du cacao (poudre pure), escargot, pilpil de blé, du soja, bigorneau cuit, noix de cajou, amande, sarrasin, haricot blanc, pistache, noix, noisette, flocons d’avoine, maïs, riz complet, tofu, pain complet, lentille, poisson, crevette, épinard cru, figue fraîche, chocolat, datte sèche

Les oméga 3 pour limiter l’hyper-séborrhée

Tournez-vous essentiellement vers les acides gras polyinsaturés en oméga 3. Privilégiez donc le poisson, petits poissons ( sardines, maquereaux,…), huiles végétales ( de colza, de lin, cameline,…).

Hygiène de vie 

  • Fuir les endroits enfumés et pollués car les cheveux accumulent avec le temps un maximum d’agents nocifs qui les étouffent.
  • Puis ne pas utiliser de shampoings ou lotions capillaires agressives.
  • Ensuite éviter les sprays, laques et colorations chimiques.
  • Et éviter les situations stressantes, il faut donc gérer son stress.

Source :

« Le guide familial des aliments soigneurs » des Dr Jean-Paul Curtay et Dr Rose Razafimbelo.

« Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales » du Dr Jean Valnet

Cours de diététique et phytothérapie ELPM

Share This