Prendre des statines ne vous botte pas trop mais vous ne savez pas trop quelles autres alternatives vous avez.

Savez-vous qu’il existe un grand nombre de solutions naturelles et saines en cas de cholestérol élevé?

Tout d’abord, précisons ce que signifie « diminuer le cholestérol ». Pour en connaitre davantage sur le cholestérol, j’ai écrit un article précédemment.

En cas d’hypercholestérolémie, il faut abaisser les taux sériques de LDL. Par contre, il est nécessaire de préserver un certain niveau de HDL (>1,03 mmol/l pour homme et 1,29 pour femme).

Je ne m’attarde pas sur les normes qui varient d’une région à l’autre, d’un laboratoire à l’autre…

Les médicaments en cas de cholestérol élevé

Les hypolipidémiants de la classe des statines doivent être réservés aux personnes sujettes à une hypercholestérolémie familiale maligne. N’oublions pas qu’il est d’abord préférable d’adopter une bonne hygiène de vie avant de prendre des médicaments.

Dans la plupart des cas, une reprise alimentaire associée à des plantes médicinales suffisent pour réguler le cholestérol.

Règles hygiéno-diététiques pour équilibrer le cholestérol

Régime alimentaire proche du RAM

Le meilleur allié du cholestérol est le régime alimentaire méditerranéen. Ce qui signifie la mise en valeur des légumes, des aromates, des huiles végétales, des céréales complètes…

En plus, certains aliments sont à bannir. En effet, les acides gras trans « technologiques », saturés et glucides à assimilation rapide sont à bannir. Fuyez-les car la dyslipidémie endommage peu à peu l’aptitude à réguler le cholestérol moyen. en diminuant le nombre des récepteurs membraneux aux LDL.

3 points à retenir en hygiène de vie en cas de cholestérol élevé

  • Le cholestérol dans notre sang n’est pas celui que l’on trouve dans notre assiette. En effet, le cholestérol alimentaire influe peu sur le cholestérol sanguin. Le foie produit 2g par jour alors que l’apport alimentaire est de 200mg par jour.
  • Le lien étroit entre la régulation de la glycémie et celle du cholestérol sanguin (la consommation d’aliments à index glycémique élevé comme les céréales raffinées, les viennoiseries, les pâtisseries industrielles, les aliments au sirop de maïs riches en fructose) favorisent l’insulino-résistance. Le pancréas sécrète l’insuline qui va se fixer aux cellules et qui permet l’absorption du sucre par la cellule. L’insulino-résistance est donc la résistance des cellules à l’action de l’insuline, le glucose ne pénètre pas dans les cellules et stagne dans le sang . L’insulino-résistance est alors corrélée à l’adiponectine, une hormone sécrétée par les adipocytes (cellules graisseuses), elle-même en lien avec la baisse du HDL cholestérol.

Un repas équilibré représente une juste proportion entre les glucides et les protéines.

En effet, « 2 parts de glucides pour 1 part de protéines »favorise la sécrétion de glucagon qui inhibe l’action de la HMG CoA. Il s’agit d’une enzyme qui favorise la synthèse du cholestérol, alors que l’hyper-insulinisme produit l’effet inverse.

  • l’activité physique régulière mais modérée en intensité participe à maintenir à un niveau stable de HDL. De plus, il favorise la perte de poids, améliore la circulation sanguine et réduit le stress.

Quoi pensez des régimes anti-cholestérol?

Les régimes « anti-cholestérol » prônent l’éviction ou la réduction drastique des aliments riches en acides gras saturés (viandes, abats, œufs, lait entier, crème, beurre…).

Malheureusement, les personnes qui réduisent leur conso de graisses saturées ont tendance à les remplacer par des aliments à charge glycémique élevée (pommes de terre, céréales,…) qui favorisent plutôt l’insulino-résistance donc les dyslipidémies.

Les peuples « premiers » ont un régime paléolithique contenant une forte proportion de graisses saturées. Or,on constate chez ces populations un faible taux de décès par maladie cardiovasculaire.

En effet, des études récentes (2010) n’ont pas pu établir de lien causal entre la consommation des graisses saturées et le risque d’infarctus ou d’AVC.

Les acides gras trans dits « technologiques » sont les graisses des plats tout préparés et des produits industrialisés.

On les trouve principalement dans les graisses à rôtir, les fritures, les produits industriels à haute teneur en graisse partiellement « durcie» (gâteaux industriels, plats pré-cuisinés, pâtes feuilletées…).Ces derniers conduisent à l’élévation de LDL cholestérol, à l’insulino-résistance, et à l’inflammation chronique.

Aucun régime supprimant ou réduisant quantitativement les graisses n’a pas pu corriger une hypercholestérolémie.

Notre organisme a besoin de corps gras, y compris les graisses saturées qui sont indispensables à notre santé mais elles doivent être consommées avec modération.

Les acides gras saturés, mono-saturés, polyinsaturés doivent être en équilibre et en particulier le ratio oméga 3/oméga 6 qui devrait être environ de 4 parts d’oméga 6 pour 1 part d’oméga 3.

Autrement dit, il s’agit de sélectionner la qualité des corps gras consommés.

Quelle alimentation adoptée en cas de cholestérol élevé

Les bonnes sources de graisses sont (au quotidien) 

  • On doit assaisonner les crudités et les salades avec de l’huile d’olive et de colza.
  • Manger des oléagineux comme les noix et amandes.
  • Les graisses animales d’animaux élevés en plein air et nourris avec des aliments biologiques peuvent être consommées
  • Puis le beurre de vaches, nourries à l’herbe et non à l’ensilage ou au tourteau de céréales
  • Ne pas bouder les œufs provenant de poules nourries avec des aliments bio enrichis en graines de lin car ils sont très intéressants pour la santé.
  • Les avocats (phytostérols) représentent aussi une bonne source de gras.
  • Ainsi que les poissons gras (sardines, maquereaux, anchois, harengs)

Aliments et nutriments à favoriser

Les oméga 3, les anti-oxydants et le magnésium permettent de réduire l’inflammation.

Pour savoir quoi manger pour privilégier une alimentation riche en

Quelles plantes utiliser en cas de cholestérol élevé?

Voici un exemple de démarche de soins avec les plantes. Les plantes sont à adapter en fonction de chacun, c’est pourquoi ce n’est qu’une proposition.

Quelles plantes pour réguler les acides gras?

  • des plantes cholagogues et cholérétiques qui favorisent l’élimination du cholestérol par le foie

Une plante cholagogue signifie qu’elle facilite la vidange de la vésicule biliaire dans les intestins. Une plante cholérétique signifie qu’elle facilite la production de la bile par le foie.

  • Puis des plantes qui visent à réguler la glycémie.
  • Et des plantes diurétiques

Exemple d’une tisane anti-cholestérol?

Voici quelques plantes pour équilibrer le cholestérol

  • Chicorée (Cichorium intybus) car elle est cholérétique et cholagogue, hypolipémiant et diurétique.
  • Chiendent (Elytrigia repens) pour ses propriétés dépuratif, cholagogue et diurétique.
  • Bardane (Arctium lappa) puisqu’elle est cholérétique, hypoglycémiante et diurétique.
  • Origan (Origanum vulgare) car il est anti-oxydant et utile pour les fermentations intestinales.
  • Karkadé ou Hibiscus (Hibiscus sabdariffa) pour ses effets hypotenseur, diurétique, éliminateur et anti-oxydant.
  • Menthe poivrée (Mentha X piperita) car elle est cholagogue et cholérétique, anti-spasmodique et anti-oxydante.

Quelles plantes prendre en complément de cette tisane?

Pour une cure active, on peut associer à cette tisane les extraits hydro-alcooliques suivants:

  • Chrysanthellum (Chrysanthellum indicum) puisqu’il est cholérétique et cholagogue.
  • Artichaut (Cynara scolymus) pour son rôle hépatoprotecteur, hypocholestérolémiant, hypoglycémiant, cholérétique et cholagogue.
  • Pissenlit (Taraxacum officinale) draine le foie et les reins, et est cholérétique et cholagogue.
  • Fumeterre (Fumaria officinalis) car il est cholagogue et cholérétique

Quels compléments associés en cas de cholestérol élevé ?

Prise de capsules à base d’extrait de macérât huileux d’ail.

Elles sont hypocholestérolémiantes, anti-agrégants plaquettaires et protectrices des LDL contre l’oxydation.

Pour les dyslipidémies et la prévention d’affections cardiovasculaires :

Vitamine E 

Delta-tocotriénol ( composant naturel de la vitamine E)

Anti-oxydant liposoluble capable de s’insérer profondément dans les membranes cellulaires.

Il contrôle aussi la synthèse du cholestérol.

De plus, il participe donc à la prévention de l’athérosclérose en empêchant l’oxydation du LDL. Il inhibe l’agrégation plaquettaire sur les parois internes enflammées des vaisseaux sanguins pouvant former des caillots sanguins.

Huile de son de riz est aussi riche en tocotriénols.

CoQ10

C’est un anti-oxydant liposoluble.

Élément clé de la production cellulaire d’énergie au niveau des mitochondries.

Recommandé pour les insuffisants cardiaques qui ont généralement des taux bas de CoQ10, personnes sujettes à l’hypertension artérielle et dans la prévention de l’athérosclérose.

Facteurs de diminution de ce nutriment : effort physique,conso alcool et tabac, stress chronique,prise de médicaments hypocholestérolémiants.

Policosanol 

Il s’agit d’un mélange d’alcools, extraits de la canne à sucre.

Le Policosanol module l’activité de la HMG CoA réductase au niveau hépatique mais sans les effets secondaires des statines. Il augmente aussi la captation des LDL circulants par le foie.

Jus et extraits standardisés de Grenade 

Ce sont des polyphénols.

Ce jus améliore le rapport LDL /HDL et inhibe l’oxydation des LDL.

Acides gras de la série oméga 3

Particulièrement ceux à longue chaîne comme l’huile de poissons des mers froides.

Pour conclure

Vous avez toutes les solutions naturelles pour réduire votre taux de cholestérol. Comme

Share This