Quelle eau boire : eau du robinet ou en bouteille?
L’eau est l’élément indispensable de notre vie.
En effet, nous sommes constitués d’environ 60% d’eau.
5% de cette masse liquide entre et sort de notre être.
On peut vivre 30 jours sans manger mais pas plus de 4 à 5 jours sans boire.
Par les temps qui courent, on ne sait plus quelle eau boire entre celle du robinet et celle conditionnée en bouteille en plastique.
Le choix en devient cornélien…

L’eau du robinet

Elle est polluée à cause des cultures intensives.
L’eau du robinet contient :
  • de l’aluminium qui provoque des maladies nerveuses et rénales (Alzheimer, Parkinson)
  • parfois il peut être additionné au fluor. Les deux éléments mélangés entraîneraient une dégénérescence des cellules nerveuses, osseuses et musculaires.
  • du chlore permet de réduire les bactéries. Il doit être présent au taux le plus bas car il est responsable de cancer de la vessie et du rectum.
  • des pesticides
  • du plomb qui peut entraîner gastro-entérite,vertige, malaise, anomalies visuelles et mémorisation.
  • des hydrocarbures
  • et des nitrates sont des composés qui se fixent sur l’hémoglobine. Ils présentent également des dangers pour la santé. Au delà de 25 mg/l les pouvoirs publics doivent trouver l’origine et il ne faut pas consommer cette eau.
En effet, on traite et on filtre l’eau du robinet mais malheureusement cela ne suffit pas.
On retrouve de nouveaux polluants.
Par exemple, des hormones d’élevage intensif, contraceptifs oraux éliminés dans l’urine des femmes, pesticides, cosmétiques (gel douche, shampoing,…) qui contiennent des perturbateurs endocriniens et les médicaments.
La nano filtration n’élimine pas tous ces produits.
Ce qui a de nombreuses conséquences désastreuses pour la santé.
L’eau du robinet est traitée contre les microbes et bactéries, ce qui détruit notre flore intestinale.
Elle empêche donc l’assimilation des nutriments par notre organisme.

L’eau en bouteille

Les eaux contenues dans les bouteilles en plastique contiennent également des pesticides, du calcaire et des nitrates.
De plus, les entreprises qui vendent ces eaux ne sont pas obligés d’indiquer les taux retrouvés dans leurs eaux.
Il y a également le souci de l’emballage car le plastique diffuse ses molécules dans l’eau.
C’est pour cette raison qu’il faut éviter de mettre la bouteille en plastique en plein soleil.
Les bouteilles en plastique subissent également un traitement au rayon X.
De plus, le plastique pollue l’environnement.

Les eaux minéralisées

L’eau minérale obtient sa dénomination par une autorisation ministérielle, après agrément de l’académie de médecine.
Elles ne sont pas forcément bonnes pour la santé.
Il faut bien lire les étiquettes car certaines peuvent nous convenir et d’autres pas.
De plus il est important de changer d’eau régulièrement car elles ne sont pas toutes identiques.
L’eau joue un rôle en apportant les nutriments aux cellules et en la débarrassant des déchets.
Les minéraux amenés par l’eau ne sont pas absorbés par l’organisme mais éliminés par les reins. 
Du coup, ce sont les reins qui ont plus de travail et qui risquent de s’épuiser.
Si l’eau contient des éléments minéraux, ils deviennent une surcharge métabolique.
On réduit alors l’effet osmotique épurateur de l’eau.
Pour attirer les déchets, l’eau ne doit pas comporter beaucoup de minéraux.
On parle alors d’eau
-très faiblement minéralisée quand elle comporte moins de 50 mg/l de minéraux.
-faiblement minéralisée quand elle comporte moins de 500 mg/l
-moyennement entre 500 et 1500 mg/l
-riche au dessus de 1500 mg/l
Exemple :
  • Mont Roucous : 18,1 mg/l
  • Montcalm : 20 mg/l
  • Mont Dore : 27 mg/l
  • Montagnes d’Arrée : 36 mg/l
  • Charrier : 37 mg/l
  • Volvic : 109 mg/l
  • Cristalline : 185 mg/l
Les minéraux ou oligo-éléments sont bien mieux absorbés par le biais des végétaux comme les fruits, les légumes et les plantes médicinales.
Les végétaux ont la capacité de pré-assimiler les oligo-éléments métalliques.
Parallèlement, ils les fixent sur les radicaux que l’organisme est capable de reconnaître (aspartates, orotates, gluconates, acétates, citrates, ascorbates, sorbates…).
Une alimentation bien fournie en végétaux constitue un apport suffisant de minéraux.
De plus, les sels de minéraux sont sous la forme de sulfates, carbonates, phosphates, bicarbonates peu compatibles avec le milieu physiologique.

On parle d’eau

  • Bicarbonatée car elle contient plus de 600 mg/l de bicarbonate. Elle facilite la digestion et soulage les douleurs gastriques quand on la boit avant le repas. Après le repas, elle favorise le travail de l’estomac.
  • Magnésienne quand sa teneur en magnésium dépasse 50 mg/l. On la recommande en cas de fatigue, douleurs musculaires (sportif), en cas de convalescence ou de croissance ou grossesse.
  • Calcique car son taux de calcium dépasse 150 mg/l. On l’indique pour les femmes ménopausées, les personnes âgées, en prévention de l’ostéoporose, en cas de croissance et de grossesse.
  • Chlorulée quand l’eau se compose de chlorure de sodium, alcalins, sulfates et bicarbonates. Cette eau favorise les sécrétions biliaires et d’acide chlorhydrique pour faciliter la digestion. Elle régule également la flore intestinale.
Pour un régime pauvre en sodium, l’eau doit avoir un taux de sodium inférieure à 20 mg/l.

Les paramètres de la qualité d’eau

Le PH de l’eau qui doit être entre 6 et 6,5.
Un rH2 entre 21 et 23 (mesure de la bioelectronique, des mesures electro-magnétiques)
Une résistivité supérieure au moins à 5000 à 8000 Ohms.cm
Pour un bon fonctionnement des reins, la résistivité doit être de 8000 Ohms.cm.
  • Mont Roucous : PH 6,12/rH2 26,3/rô 30670
  • Volvic : PH 7,55/rH2 28,7/ rô 6723
  • Alcaline : Vichy, Badoit, Appolinaris, eau du robinet
  • Réduite : Hydroxydase, Perrier
  • A grande résistivité : Volvic, Hydroxydase
  • A faible résistivité : Chantereine, Vichy, Contrexeville
On recommande donc des eaux de source, faiblement minéralisées comme Mont-Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm, Volvic.
Ces eaux obtiennent cette dénomination après autorisation préfectorale.
Il existe environ 1200 sources.
Ces eaux montrent donc une microbiologie saine et elles sont protégées du risque de contamination.
La consommation d’eau de source augmente régulièrement (2009 : 145 l / personne) dont celle qui est gazeuse.

Les eaux gazeuses

Il existe plusieurs moyens d’obtenir de l’eau gazeuse.
  • l’eau naturellement gazeuse
  • ou il est possible d’ajouter du gaz carbonique de manière plus ou moins importante
  • et on peut également re-gazéifier l’eau. On enlève alors le gaz et on en remet par la suite (qui provient de sa propre source).
À consommer avec modération car elle peut provoquer des troubles digestifs.

Les eaux minérales naturelles ou eaux thermales

Elles ont une teneur particulière en oligo-éléments et minéraux.
L’Académie nationale de médecine définit les propriétés de ces eaux.
Ces eaux sont donc jugées bonnes pour la santé.
Bien sûr il est nécessaire qu’elles soient fraîches et bues à la source.
Une fois en bouteille, ces eaux perdent de leurs propriétés thérapeutiques.
Attention certaines peuvent aussi présenter une pollution au radon (gaz radio-actif).
A éviter si le corps a besoin d’être drainer.

Contre-indications de certaines eaux

  • on déconseille les eaux riches en sulfates comme Hepar, Vittel et Contrexeville si vous avez des troubles gastro-intestinaux
  • de plus, il est déconseillé de consommer des eaux riches en sodium (Vichy) pour les personnes sous régime désodé, cardiaques, souffrant d’œdèmes, d’ulcères, d’hypertension, d’insuffisance rénale.
  • les eaux riches en magnésium, et en minéraux ( elles sont dites dures) doivent être évitées pour les malades du cœur et les hypertendus.
D’autres systèmes de purification d’eaux existent.

L’eau osmosée

Il s’agit avec ce procédé de filtrer l’eau du robinet.
C’est un système de cartouche qu’il faut changer régulièrement.
L’osmoseur est le meilleur filtre sur le marché par rapport aux charbons, aux carafes ou autres systèmes.
Par contre on obtient une eau lavée, propre mais pas vitalisée ni même structurée.
Il faut donc la revitaliser et la réinformer.
Plusieurs solutions sont possibles :
  • Carafe ou Plaque informée
  • Vortex qui reproduit le brassage circulaire de l’eau à son état naturel. Ce qui lui permet de s’oxygéner et de remonter en vibrations.
  • Fontaine magnétique : magnétisation de l’eau pour lui donner de nouvelles propriétés

L’eau revitalisée

L’eau est un réseau de molécules aux hydrogènes liés.
Elle peut alors former de nombreuses structures, selon la manière avec laquelle les molécules se lient entre elles.
Une de ses structures est l’hexagone composée de 6 molécules d’eau. 
Les eaux du robinet et en bouteille sont composées de groupes de molécules trop larges pour pouvoir librement se mouvoir entre les cellules.
L’eau hexagonale forme une matrice cristalline organisée dont la petite structure moléculaire permet un transit plus rapide à travers les membranes cellulaires.
De plus les organismes biologiques préfèrent les structures à 6 faces.
Eau hexagonale que l’on retrouve à l’état naturel quand elle forme la neige.
Phénomène vérifié par le protocole BIA= Analyse d’Impedance Bioélectrique.
Cette eau hydrate donc l’organisme plus rapidement avec une prise d’eau plus rapide.
Une eau revitalisée permettrait donc une meilleure hydratation et détoxification du corps, ainsi qu’une meilleure absorption des nutriments.
Je vous conseille de lire le message caché de l’eau de Emoto qui explique très bien l’énergie de l’eau.

Quelle quantité d’eau boire?

Il faut prendre en compte :
Le poids de notre corps en kg x 14 = quantité d’eau à boire en cl
Exemple un homme de 100 kg x 14 = 1400 cl = 1,4 l
Attention, il s’agit de boire de l’eau et rien d’autre.
Il s’agit donc de l’apport en eau simple et pure par jour.
A cette quantité d’eau il faudrait rajouter une pincée de sel de mer.
Ce dernier permet au corps d’équilibrer ses sels minéraux.
Ce n’est qu’une estimation, tout le monde n’est pas d’accord sur la quantité d’eau à boire mais c’est un autre sujet.
Rien que ce geste, le fait de boire de l’eau éviterait nombreuses maladies comme l’asthme, l’allergie, les maladies dégénératives, …
J’affectionne particulièrement l’eau de Volvic et j’ai fini par opter pour des bouteilles de 8 litres.
Je sais que pour la planète, ce n’est pas bien mais vivant en Auvergne, c’est l’eau que je préfère.
Share This