Qu’est-ce que l’ostéoporose?

L’ostéoporose est la réduction de la masse osseuse et la détérioration micro-architecturale du tissu osseux étroitement liées au cycle du squelette.

Cette maladie s’aggrave à la ménopause avec le déficit en hormones progestérones et œstrogènes.

Elle touche surtout la femme entre 40 et 50 ans. Néanmoins, l’homme peut être aussi touché mais plutôt à des âges tardifs.

Idées reçues et ostéoporose 

  • Chez le sujet âgé, les fractures sont liées aux chutes et non à l’ostéoporose.

En effet, elles sont causées par la sédentarité, les troubles de la vue et de l’équilibre, puis aux effets secondaires de certains médicaments.

  • La DMO est la mesure de la densité osseuse.

Attention, nous n’avons pas la même densité osseuse à 30 ans qu’à 50 ou 60 ans.

L’ostéoporose n’est pas une maladie de carence en calcium mais plutôt une déminéralisation généralisée du squelette liée à la raréfaction de la trame protéique de l’os ou de la matrice.

Le rôle de l’alimentation dans la prévention de l’ostéoporose

  • On parle de l’effet alcalinisant de la plupart des végétaux car ils renferment d’avantage de potassium, magnésium, calcium par rapport au phosphore.

L’os joue un rôle clé dans l’équilibre acido-basique puisqu’il délivre du calcium chaque fois qu’il y a un excès d’acides libres.

En exerçant une pression alcalinisante constante, les fruits et les légumes préviennent alors de la fuite excessive du calcium osseux.

  • La présence de certains phytonutriments permettent aussi de lutter contre la réduction de la trame osseuse.Comme les polyphénols à propriétés phyto-oestrogéniques,l’oignon (riche en quercétine) exerce une prévention efficace contre l’ostéoporose.
  • La restriction calorique et les protéines végétales vont optimiser le taux d’hormone de croissance et d’IGF1. Par exemple, certains végétaux sont riches en arginine (noix, avocat) alors que les légumineuses sont riches en lysine. Le régime restrictif permet de freiner l’élévation d’IGF 1. En revanche,les produits d’origine animale l’augmentent.

Les minéraux oubliés : magnésium, le silicium et le bore aident à lutter contre l’ostéoporose.

L’ostéoporose est avant tout une perte de la trame protéique osseuse et secondairement à une perte excessive de calcium.

Le calcium ne peut pas non plus se déposer car il n’y a pas de trame osseuse.

C’est un cercle viscieux!

Il faudra donc privilégier la reminéralisation de l’organisme qui permet d’augmenter la trame osseuse et la fixation du calcium.

Voici les 3 minéraux essentiels en cas d’ostéoporose :

  • Magnésium manque dans notre alimentation à cause du raffinage excessif et des techniques de cultures.

L’alcool et le stress chronique favorisent aussi sa fuite.

De plus, le magnésium et le calcium sont liés. En effet, le métabolisme calcique est perturbé par le déficit de magnésium car celui-ci est un « épargneur » de calcium.

  • Silicium stimule la minéralisation osseuse.

C’est un élément majeur puisqu’il stimule les fibroblastes et les ostéoblastes (cellules bâtisseuses osseuses).

  • Bore améliore l’absorption du calcium par les os.

Le bore a aussi un effet pro-oestrogène.

On le trouve dans les légumes comme les radis, betteraves rouges, légumineuses, les noix, certains fruits du genre citrus, le jus de pruneaux et de raisin, puis dans l’avocat et les champignons.

Si le régime alimentaire est déficient en bore, alors il faut se supplémenter à raison de 3 mg par jour.

Facteurs aggravant les risques d’ostéoporose 

  • facteur génétique et hérédité
  • ménopause précoce avec l’absence de statut et dévalorisation de la femme ménopausée
  • statut insuffisant en hormones sexuelles et en hormone de croissance
  • faible exposition au soleil
  • régime alimentaire pauvre en vitamine D et phytoestrogènes alimentaires (légumineuses)
  • sédentarité excessive
  • consommation excessive d’alcool, de café et le tabagisme
  • stress chronique
  • sport excessif
  • certains médicaments (cortisone)
  • certaines maladies (maladies de Crohn)
  • anorexie et obésité
  • excès de caféine qui favorise la perte de minéraux par un travail excessif des reins.

Les plantes au secours de l’ostéoporose 

L’ostéoporose résulte d’une raréfaction de la trame protéique de l’os et de l’incapacité croissante en vieillissant à fixer correctement le calcium et autres minéraux.

La cause la plus fréquente est le défaut de fabrication osseuse et la réduction de l’activité des ostéoblastes.

Les soins par les plantes tendront donc à augmenter l’activité des ostéoblastes par apport de substances minéralisantes (calcium, phosphore), de vitamines (D et C) et des plantes stimulant les sécrétions endocriniennes.

Quelles plantes utiliser pour lutter contre l’ostéoporose?

– des plantes reminéralisantes. Par exemple: la prêle, l’avoine et le fenugrec. Les algues sont aussi riches en oligo-éléments et minéraux.

– associées à des plantes stimulantes. Citons l’avoine, la betterave rouge, les épinards, le fenugrec mais aussi le romarin. Il y a aussi la levure.

– une alimentation riche en calcium privilégie certains aliments. Exemple: fraise, groseille, cerise, prune, chicorée, chou, persil, maïs, pissenlit, poireau, et le raisin.

des aliments riches en silice comme la fraise, citron, pomme, ail, oignon, pissenlit, poireau et raifort.

– la vitamine D se trouve dans l’ortie, la prêle et l’angélique.

– et la vitamine C

Bien sûr, il y a de nombreuses plantes ou mélange de plantes intéressantes pour prévenir et aider à lutter contre l’ostéoporose.

Par exemple: la silice organique végétale ou bien un mélange d’ortie, de prêle et de bambou.

Informations en supplémentaires

En allopathie, on prescrit du fluor car il augmente la trame osseuse mais pas la calcification.

Parallèlement, la mobilisation active ou passive est indispensable. En effet, il faut pratiquer un sport. 30 minutes d’activité sportive permet de maintenir l’intégrité des os et articulations. Exemple de sports : marche, cyclisme, natation. Tous les sports pratiqués de manière non intensive et en respectant son corps sont bénéfiques.

S’exposer au soleil de manière raisonnable est aussi essentielle. Dès le printemps 30 minutes par jour suffisent pour permettre à notre corps de fixer la vitamine D.

Share This