L’œuf est un aliment de base.

Le tube digestif l’assimile presque totalement.

Riche en protides de première catégorie, indispensables à la croissance et à l’entretien des tissus.

Le jaune contient des albumines et des graisses phosphorées ( phosphatides) et azotées ( lécithines).

Il contient aussi du calcium, du phosphore, du soufre, du magnésium et des vitamines du groupe B, du fer, des vitamines A et D.

Un aliment pas apprécié à sa juste valeur

Beaucoup de personnes pensent qu’il est indigeste.

Pourtant, c’est une fausse idée.

En effet, il est un aliment précieux si il est de bonne qualité.

Dans ces cas là, il sera bien plus digeste.

Un aliment indispensable

Dès le plus jeune âge, il est essentiel de manger des œufs.

Pour déceler une intolérance aux œufs, on commencera par intégrer un peu de jaune d’œuf cru dans l’alimentation.

D’abord, ajouter quelques pointes de couteaux de jaune d’œuf cru, puis une cuillère à café, et enfin une cuillère à soupe vers l’âge de 3 ou 4 ans.

Pour les enfants à l’âge scolaire, un œuf chaque jour représente une bonne moyenne.

Bien sûr associé à des légumes et des céréales, on obtient un repas équilibré, complet et nutritif.

Comment choisir ses œufs ?

En fait, il est important de bien sélectionner la provenance des œufs que l’on consomme.

Plusieurs critères rentrent en compte.

Il doit être issu de ferme d’élevage prônant l’agriculture biologique.

Les poules doivent donc être élevées sans produits toxiques et en plein air.

La poule doit être saine et nourrie avec du grain entier en plein air.

L’œuf ne doit être ni fêlé ni souillé.

Comment le consommer ?

Le blanc ne doit jamais être cru car des phénomènes d’allergie et des difficultés d’assimilation des vitamines peuvent alors apparaître.

Alors ne pas manger de blanc d’œuf cru, responsable des allergies alimentaires !

Il reste peu de temps dans l’estomac.

Le blanc mollet y séjourné deux heures, le blanc cuit-dur y demeure trois heures.

Pour un œuf parfaitement digeste, voici une recette.

Faites bouillir une grande casserole d’eau et déposez-y un ou deux œufs.

Couvrez.

Arrêtez le chauffage pendant 5 minutes puis retirez l’œuf.

Le jaune sera cru et le blanc légèrement pris, très onctueux.

Il peut aussi se manger en gratins, en pâtisseries, poché, cuit en cocote, cuit dur à la coque ou le jaune cru déposé tel quel sur les céréales.

Attention une cuisson trop prolongée entraîne la formation d’une pellicule sombre légèrement toxique autour du jaune.

Comment savoir si l’œuf est frais ?

On doit manger les œufs frais.

Pour le contrôle de la fraîcheur, il suffit de plonger dans un récipient d’eau froide.

Si l’œuf est parfaitement frais, il doit rester au fond.

Comment le conserver ?

La coquille n’est pas imperméable aux microbes qui peuvent la traverser et y produire des putréfactions extrêmement nocives.

Ne pas nettoyer la coquille avant conservation.

Garder les œufs 8 à 10 jours au maximum, dans un endroit frais mais à une température supérieure à 4°C.

Le conserver dans la partie la moins froide du réfrigérateur.

Disposer sa pointe en bas afin de ne pas écraser la chambre à air.

Les consommer « à la coque » pendant une dizaine de jours.

Voici une classification de la conservation des œufs

Catégorie A : aucun traitement de conservation

Catégorie B : la température de conservation est  inférieure à 8 °C.

Pourquoi certaines personnes disent ne pas le digérer quand il est dur ?

Or à l’état liquide, le blanc d’œuf résiste à l’action des sucs digestifs car il progresse trop rapidement dans le tube digestif.

Pour pouvoir subir les transformations enzymatiques nécessaires à son absorption, il doit avancer rapidement.

Son coefficient d’utilisation digestive est donc très bas.

Par contre, le blanc d’œuf coagule avec la chaleur.

A la cuisson, on le digère donc complètement, à 92 % environ.

D’où une certaine confusion peut conduire à une ambiguïté du mot « digestibilité » : l’œuf cru est réputé plus digestible.

Alors qu’en fait il est moins bien digéré que l’œuf cuit.

L’œuf est plus facilement digéré quand il entre dans une préparation culinaire car il est mélangé.

Comme on le travaille, on le divise en petites particules donc les sucs gastriques l’attaquent plus facilement.

Le jaune d’œuf dur bien écrasé et bien mastiqué ; est de digestion aisée.

C’est pour cette raison que l’on peut le conseiller aux très jeunes enfants.

La composition des œufs

Un très bon équilibre en le jaune et le blanc a fait de l’œuf un aliment de référence pour sa valeur biologique.

– L’ovalbumine du blanc d’œuf est une protéine de haute valeur biologique contenant beaucoup de lysine, méthionine et tryptophane.

– Le jaune, qui représente 40 % de l’oeuf contient des protéines, des graisses.

12 % dont du cholestérol, des lécithines, du fer et de la vitamine A.

– Un œuf de 50 grammes apporte 80 calories et 6 à 7 grammes de protides de haute valeur biologique.

Astuces pour les manger

Dans les régimes amaigrissants, l’œuf peut figurer à raison de 1 par jour parce que sa forte teneur en protides permet d’équilibrer la ration.

L’œuf le matin calme la fin.

Manger des œufs.

Soyez vigilant quant à sa provenance et sa fraîcheur.

Adapter la cuisson à la tolérance de chacun.

L’œuf coque cuit à point est la façon le plus diététique de toute.

Bon appétit !

Share This