Définition 

Tout d’abord à quoi sert la prostate ?

  • A fluidifier le sperme pour que les spermatozoïdes atteignent leur objectif.
  • Et à alcaliniser le sperme pour qu’il puisse faire face à l’acidité du vagin.

Le vieillissement de la prostate chez un homme sur trois peut se traduire par une augmentation du volume de cette glande (HBP), qui va comprimer l’urètre.

Au delà de 50 ans, 80 % des hommes sont touchés.

Cette augmentation de la taille de la prostate est due à une accumulation d’un dérivé de la testostérone appelé dihydrotestostérone (DHT) sous l’effet de l’enzyme 5 alpha-réductase.

La consultation médicale permettra de mettre en évidence si il s’agit d’une prostatite, d’un adénome bénin, ou d’un cancer.

Quels sont les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate?

L’adénome exerce une compression au niveau de l’urètre et de la vessie, ce qui entraîne :

– une diminution du jet urinaire avec parfois interruption du jet.

– le fait de forcer pour uriner

– une brûlure en urinant

– parfois une incontinence

– une polyurie ( 2 à 3 mictions par nuit)

Autres symptômes qui peuvent aussi apparaître:

– une baisse libido

– avec un manque énergie

– et des troubles du sommeil

Cette maladie ne dégénère pas forcément en cancer mais permettrait d’éviter certains cancers agressifs.

Dans d’autres pays (Asie, Afrique, Peuples méditerranéens) très peu d’hommes sont atteints de cette pathologie.

Pour prévenir l’hypertrophie bénigne de la prostate, que doit-on manger ?

Ces aliments qui limitent l’hypertrophie bénigne de la prostate donc des cancers.

Le thé vert

  • Il inhibe l’absorption du fer, oxydatif, facteur d’inflammation, et qui favorise l’apparition des cancers
  • Ils contient un flavonoïdes EGCG l’épigallo-catéchine-gallate. Celui-ci protège nos tissus et organes du fer mais aussi de certains polluants, de l’oxydation, de l’inflammation, de l’apparition et du développement de tumeurs. Il réduit aussi la prolifération des vaisseaux qui nourrissent les cancers (angiogenèse).

Le thé vert Matcha est le thé vert le plus riche en EGCG.

Le Jus de Grenade

  • Il est riche en flavonoïdes qui sont anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses.

Préférer le Jus de Grenade fermenté, avec des extraits de fleurs et de feuilles (Elixir de Grenade)

Le Soja

Il est riche en phytoestrogènes.

Le Vin rouge

Sa consommation modérée permet un effet protecteur grâce à sa richesse en flavonoïdes et en resvératrol (molécule sécrétée par la vigne pour se défendre d’attaques parasitaires).

A consommer à midi et en fin d’après midi.

Avec modération 1 à 2 verres par jour.

Les Epices, Alliacées, Algues, Champignons, Lamiacées

Épices à consommer en cas d’hypertrophie de la prostate sont le curcuma, le gingembre, et autres épices pour relever les plats.

On le sait les alliacées sont précieuses pour notre santé.

Par exemple: l’ail, oignon, échalote, fines herbes, céleri, fenouil, poireau,…

Les algues sont aussi très intéressantes en cas d’hypertrophie de la prostate comme le Kombu, le wakamé, …

Puis les champignons, Shiitaké, Reishi, Maïtaké, aident à lutter contre les tumeurs.

Les Lamiacées permettent aussi de prévenir de nombreuses maladies.

Ce sont le thym, romarin, basilic, marjolaine, origan, menthe, en infusion ou en assaisonnement.

Quels conseils alimentaires adoptés pour prévenir et réduire l’hypertrophie bénigne de la prostate?

  • Eviter les repas trop riches
  • Boire peu après 18h
  • Ne pas consommer trop de produits laitiers (facteurs de croissance)
  • Eviter les graisses alimentaires saturées ou trans qui entretiennent le mécanisme inflammatoire
  • Consommer de l’huile d’olive qui est un anti-oxydant (elle contient squalène et triterpène précurseur des stérols).
  • Manger des fruits et des légumes riches en phytonutriments comme les tomates ( bêtacarotène, lutéine, lycopène).
  • Boire du thé vert qui contient des catéchines qui sont des inhibiteurs sur l’aromatase.

Laisser infuser le thé 2 minutes puis jeter l’eau et refaites infuser avec de l’eau bouillante (pour retirer la caféine qui donne l’effet inverse).

  • Les champignons de Paris et le shiitaké inhibent l’aromatase ainsi que l’huile de pépin de raisin.
  • Des études ont mis en avant que la consommation de vin rouge et de bière diminuait le risque de HBP.
  • Manger également du soja qui contient des isoflavones qui sont des inhibiteurs de l’aromatase mais en petite quantité. En effet, il a aussi un effet allergisant.
  • Les flavonoïdes comme la quercétine contenue dans la pomme et l’oignon rouge mais aussi haricot vert, épinard, persil, ciboulette, orange, poivron vert, fraise, myrtille, ont un effet inhibiteur de la 5 alpha-réductase et réduisent l’inflammation de la prostate.
  • Manger des légumes crucifères comme chou, choux de Bruxelles, brocoli

Ils freinent la conversion de la testostérone en œstrogènes et limitent la croissance cellulaire induite par les œstrogènes environnementaux.

  • Consommer des graines de lin préalablement broyées.
  • Manger des graines de courge riches en vitamine E, zinc, et en phytostérols ce qui permet de calmer l’inflammation de la prostate, soutenir et rétablir les fonctions de la testostérone et contrôler la croissance du tissu prostatique.

1 cuillère à soupe de graine de courge par jour ou prenez des capsules d’huile de courge .

Quelles règles d’hygiène de vie sont bénéfiques pour la prostate?

  • Pratiquer de l’exercice physique régulier et non violent comme marcher 1/2 heure par jour.
  • Combattre la constipation
  • Attention aux médicaments qui gênent la fonction vésicale: tranquillisants et antidépresseurs.
  • Bains de siège chaud et froid en alternance. Faire aussi un exercice de tonification du muscle pubo-coccygien

Les Plantes qui aident en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate

Elles auront pour but de :

  • Rétablir l’équilibre hormonal car le vieillissement entraîne une transformation accélérée de la testostérone en DHT due à l’accroissement de l’activité de l’enzyme 5 alpha-réductase.
  • L’Aromatase est une enzyme qui augmente avec l’âge et elle favorise la production d’œstrogènes à partir de la testostérone « libre ».

Ce qui entraîne l’andropause, l’hypertrophie bénigne de la prostate et le cancer de la prostate parfois.

La prise de poids avec l’âge entraîne une concentration des hormones stéroïdiennes et augmente ainsi leur transformation.

La Phytothérapie n’aboutit pas à la guérison mais diminue la croissance prostatique.

Plantes spécifiques 

  • Pygeum africanum ou Prunier d’Afrique
  • Serenoa repens ou Sabal ou Palmier de Floride

Deux plantes exotiques contenant un complexe lipido-stérolique très actif sur les symptômes fonctionnels.

Ces plantes sont commercialisés en médecine sous le nom de TADENAN.

  • Pariétaire et Epilobe complètent le traitement
  • Graines de courge (1 poignée par jour), sans doute par leur richesse en lipides.

Exemple de plantes à mélanger

Mélange n°1

  • Epilobe ( Epilobium parviflorum) soulage les symptômes grâce à sa richesse en phytostérols, ellagitanins, flavonoïdes. Ces principes actifs ont des propriétés inhibitrices sur la 5 alpha-réductase et sur l’aromatase, un effet anti-oxydant, un effet anti-oedémateux et une action anti-inflammatoire.
  • Bruyère (Calluna vulgaris) est anti-inflammatoire et est particulièrement indiquée pour l’inflammation de la prostate.
  • Busserole (Arctostaphylos uva-ursi) recommandé grâce à son action anti-inflammatoire.
  • Cyprès ( Cupressus sempervirens) préconisé aussi car il est vasoconstricteur et tonique veineux.
  • Ortie piquante ( Urtica dioïca) dont les racines sont décongestionnantes de la prostate.

En alternance avec le premier mélange:

Mélange n°2

  • Palmier de Floride ou Saw palmeto ou Sabal (Sabal serrulata ou Serenoa repens) qui est un décongestionnant de l’appareil urinaire et inhibiteur de l’action 5 alpha-réductase.
  • Pariétaire (Pariétaria officinalis) utilisée pour les inflammations de la prostate.
  • Curcuma ( Curcuma longa) pour son action anti-oxydante et a,ti-inflammatoire.
  • Shiitaké est recommandé dans les affections de la prostate

Plantes en complément

  • Prunier d’Afrique en poudre : 1 cuillère à café le matin dans un peu d’eau. Faire des cures de 3 semaines

Les Huiles essentielles

Réaliser le mélange suivant :

2 gouttes d’Huile Essentielle de Cyprès + 2 gouttes d’Huile Essentielle de lentisque pistachier dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce.

Appliquer en friction matin et soir sur le bas du dos pendant 3 semaines.

Compléments 

Consommer

des graines de courge = 1 cuillère à soupe par jour = riches en vitamines E, zinc, phytostérols.

Ou huile de courge car elle contient des delta 7 stérols.

du zinc puiqu’il est un inhibiteur de la 5 alpha- réductase. C’est aussi un anti-oxydant comme le sélénium.

du pollen frais congelé du châtaignier, saule, ciste car il assure le confort urinaire (phytostérols, vitamine E, caroténoïdes).

des OPC extraits de pin des Landes ou pépins de raisin puisque c’est un inhibiteur de l’aromatase.

du jus de grenade , riche en polyphénols, anti-oxydant et anti-inflammatoire

Gemmothérapie  macérât glycériné 1D

  • Sequoia gigantea ou Sequoiadendron giganteum ( Sequoia) 50 gouttes le soir dans un peu d’eau
  • Ribes nigrum ( Cassis) 50 gouttes dans un peu d’eau à midi

Oligo-éléments 

  • Manganèse et Cobalt = diathèse de l’andropause.

Pour conclure

L’hypertrophie bénigne de la prostate est une atteinte qui touche de nombreux hommes. En revanche, l’alimentation et les plantes médicinales permettent vraiment de prévenir de cette maladie mais aussi d’en améliorer les symptômes;

Source :

« Le guide familial des aliments soigneurs » des Dr Jean-Paul Curtay et Dr Rose Razafimbelo.

« Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales » du Dr Jean Valnet

Cours de diététique et phytothérapie ELPM

Share This