L’eucalyptus, Eucalyptus globulus Labili, est un arbre de la famille des Myrtacées.

On le surnomme également le gommier bleu ou l’arbre à la fièvre.

Son nom viendrait du grec « kalyptos » qui signifie couvert, en raison de ses boutons floraux.

Quel est cet arbre?

Eucalyptus est un arbre originaire d’Australie et plus particulièrement de Tasmanie mais qui a réussi à s’acclimater au bassin méditerranéen. On le retrouve aussi dans d’autres régions chaudes et humides.

C’est un grand arbre à croissance rapide qui peut atteindre jusqu’à 100 mètres de haut.

Son tronc est lisse et cendré alors que ses feuilles sont longues, fines et avec une nervure centrale très prononcée.

Les boutons floraux de l’eucalyptus sont spéciaux car ce sont des calices blanc-bleu en pyramide quadrangulaire, coiffé d’un couvercle qui se soulève à la floraison.

Ses fruits sont des capsules.

Quel est l’histoire de l’eucalyptus?

C’est en 1792 que Labillardière découvrit l’eucalyptus globuleux en Tasmanie au cours de son voyage à la recherche du navigateur La Pérouse.

On a introduit l’eucalyptus au XIXe siècle en Europe pour assainir les zones marécageuses.

Cet arbre médicinal a peu de passé thérapeutique.

Par contre, il contribua à éradiquer la malaria d’où son surnom d’arbre à la fièvre.

Quelles parties d’eucalyptus utilise-t-‘on en herboristerie?

En herboristerie, on emploie les feuilles adultes de l’eucalyptus, sans pétioles.

Elles ont une odeur forte, aromatique, balsamique, camphrée.

Leur saveur est légèrement amère, astringente et aromatique.

Quels sont les constituants connus de cet arbre?

On retrouve de l’huile essentielle à hauteur de 1 à 3,5% dont le constituant principal est le 1-8 cinéole (70 à 89%) qui lui confère son action expectorante et mucolytique.

L’eucalyptus contient des essences eucalyptol, ou cinéol, camphène, pinène,..

Il contient aussi des tanins, des triterpènes et stéroïdes (acide ursolique), des flavonoïdes (quercétine, hypéroside, …), des phénols simples (euglobals) et des acides phénols.

Quelles sont les propriétés principales de l’eucalyptus?

Cet arbre a de nombreuses propriétés :

  • Il favorise la respiration, il est donc eupnéique.
  • C’est également un puissant expectorant.
  • De plus, il est aussi anti-tussif c’est-à-dire qu’il calme la toux grâce à son effet anti-spasmodique.
  • L’eucalyptus est également mucolytique car il fluidifie les sécrétions bronchiques.
  • Cet arbre médicinal est anti-bactérien des voies respiratoires mais aussi des voies urinaires. cette action anti-bactérienne serait liée aux flavonoïdes.
  • Il est aussi anti-inflammatoire, fébrifuge (il calme la fièvre), antalgique (il dissipe la douleur), et antiviral.
  • On peut noter d’autres vertus comme celle de diminuer la glycémie (hypoglycémiante), vermifuge (tue les vers), et sédatif du système nerveux.

Dans quel cas peut-on employer l’eucalyptus?

On emploie les feuilles de cet arbre essentiellement pour traiter les maladies de l’arbre respiratoire et particulièrement celles qui touchent les bronches et les poumons, en lien avec un refroidissement.

L’eucalyptus est très efficace pour les bronchites et notamment les bronchites chroniques.

Il est aussi très intéressant pour l’asthme.

De plus, il aide à traiter les rhumes, les maux de gorge, et l’obstruction nasale.

On l’utilise aussi en cas de cystites.

C’est également un adjuvant au traitement du diabète.

Comment utilise-t-‘on l’arbre à la fièvre?

  • En infusion, on prend 4 cuillères à café de feuilles coupées pour un litre d’eau froide. Procéder à une infusion de 15 à 20 minutes. Filtrer et boire 3 à 4 tasses par jour.
  • Sous forme d‘inhalation à partir d’une décoction de feuilles ou d’huile essentielle.Mettre 2 cuillères à soupe de feuilles pour un bol. Faire bouillir 3 minutes et inhaler.
  • Possibilité aussi de l’utiliser en extrait hydro-alcoolique ou extrait fluide.Prendre 30 gouttes 2 à 3 fois par jour.
  • On peut également l’employer sous forme de sirop.
  • En gélules de poudre totale, 2 gélules matin, midi et soir.
  • Ou en friction sur la poitrine avec l’huile essentielle.

Recettes de tisane avec de l’eucalyptus

Tisane antiseptique des voies respiratoires

50 g d’eucalyptus, 30 g de bourgeons de sapin, 25 g de capillaires de Montpellier, et 25 g de bouillon blanc.

3 cuillères à soupe du mélange pour 3/4 d’eau. Faire bouillir. Boire dans la journée tout le temps de l’affection.

Une merveilleuse tisane antiseptique pour les voies respiratoires et anti-tussives

Mélanger 20 g de feuilles d’eucalyptus, 20 g de lierre terrestre, 20 g de bourgeons de sapin, 10 g de coquelicot, 10 g de fleurs de lavande, 10 g de fleurs de bouillon blanc et 10 g d’hysope.

Mettre 1 cuillère à soupe du mélange pour 1/4 de litre d’eau (un bol). Porter à ébullition. Hors du feu, laisser infuser 10 minutes.

Filtrer et ajouter un peu de miel. Boire 3 à 4 tasses dans la journée.

Recette d’une teinture d’eucalyptus

Inciser 100 g de feuilles d’eucalyptus, les faire macérer dans un vase clos pendant 10 jours dans 500 ml d’alcool à 80°C. Passer avec expression puis filtrer et conserver en bouteilles bien bouchées. Prendre alors 3 cuillères à café par jour.

Précautions d’emploi

Cette plante médicinale ne doit pas être employé chez le nourrisson, le jeune enfant et la femme enceinte. Il faut bien respecter les posologies et les durées de traitement.

On préconise plutôt l’eucalyptus radiata chez l’enfant.

L’huile essentielle est donc à employer avec une grande précaution car 10 ml peuvent être mortel!

En conclusion

L’eucalyptus est une plante médicinale très intéressante pour le système ORL qui est de plus facile d’emploi. Attention par contre à l’usage de son huile essentielle.

Share This