Qu’est-ce que les probiotiques ?

Qui sont-ils et à quoi servent-ils ?

La flore intestinale

Les intestins jouent non seulement un rôle dans la digestion mais aussi dans l’immunité ( ils contiennent 80% des cellules immunitaires de l’organisme) et dans la production de certaines vitamines.

La surface de l’intestin représente 100 fois celle de la peau. Cette surface accueille donc une multitude de micro-organismes d’espèces différentes. La flore protectrice nous est alors vitale mais parfois des agents pathogènes peuvent s’installer et compromettre son équilibre.

Cette microbiote protectrice, si elle est modifiée, peut ainsi entraîner une transformation des sels biliaires en agents cancérigènes.

En plus, elle entraîne un travail supplémentaire du foie et entrave les défenses immunitaires.

Probiotiques et plantes médicinales associés seront donc indispensables en médecine naturelle pour rétablir une flore intestinale saine.

En effet, les plantes médicinales nettoient la flore intestinale et entretiennent l’équilibre intestinale.

Quant à eux les probiotiques apportent de nouveaux germes bénéfiques pour restaurer la flore.

Et les prébiotiques amènent les fibres qui nourrissent ces bonnes bactéries.

Les probiotiques

Ce sont  » des organismes vivants qui, ingérés en quantité suffisante, exercent des effets bénéfiques sur la santé allant au-delà des seules vertus nutritives en optimisant l’équilibre microbien intestinal ».

Ils interviennent donc de manière positive pour réguler la colonisation de l’intestin par les micro-organismes.

Qui sont-ils ?

Ils sont ainsi constitués pour la plupart de Lactobacilles, Streptococcus et de Bifidobactéries.

Ce sont des bactéries : Bifidobacterium, Lactobacillus acidophilus, casei, rhamnosus, plantarum et Entérococcus faecium.

Ils peuvent prendre aussi la forme de levures comme les saccharomyces.

Ils ont donc différents buts au niveau digestif

  • améliorer la digestion du lactose. En effet, les produits lactés fermentés sont donc mieux digérés que les non fermentés

 

  • avoir un rôle bénéfique et positif sur la flore intestinale.

 

 

  • prévenir les infections intestinales et urogénitales

Les probiotiques rentrent en compétition avec des microbes pathogènes ce qui permet aux bactéries bénéfiques de s’opposer aux colibacilles.

Ces derniers contribuent à l’apparition de cystites, à la prolifération de Candida, et d’autres agents de gastros-entérites et de dysbiose.

Ils ont aussi des intérêts sur l’ensemble de l’organisme

  • réduire les inflammations et les réactions allergiques

Ils sont donc très utiles dans certaines maladies comme les maladies inflammatoires chroniques intestinales ( MICI), notamment la maladie de Crohn.

Ils réduisent aussi l’imperméabilité intestinale qui peuvent avoir plusieurs causes : maladies inflammatoires intestinales, prise prolongée de médicaments antibiotiques et anti-inflammatoires, intolérances ou allergies alimentaires, dénutrition, vieillissement.

Cette hyperperméabilité n’est jamais souhaitable car elle permet la diffusion dans tout l’organisme de molécules qui ne devraient pas être absorbées et qui deviennent toxiques :

  1. protéines qui doivent être scindées en plus petites molécules ( acides aminés), pour pouvoir être absorbées et utilisée s par l’organisme. Si elles passent telles quelles, à cause d’une hyperperméabilité des intestins, cela peut-être très préjudiciable pour la santé.
  2. macromolécules, des antigènes, des bactéries,….

 

 

  • augmenter la valeur nutritionnelle des aliments grâce à une meilleure digestion et absorption des minéraux et vitamines

Ils favorisent la synthèse de plusieurs vitamines dont la vitamine K .

Et ils contribuent à un apport énergétique non négligeable avec la digestion des fibres, la cellulose en particulier.

 

  • permettre l’absorption des phytooestrogènes et d’autres bio-facteurs

 

  • produire des acides organiques dont l’acide butyrique, protecteur du cancer du côlon et des agents détoxifiants et immunostimulants.

A fortes doses, ils augmentent ainsi le nombre de cellules capables de sécréter des immunoglobulines, molécules qui jouent un rôle essentiel dans la défense immunitaire de l’organisme.

On les retrouve naturellement dans certains aliments et plus particulièrement ceux qui sont fermentés

  • yaourts au Bifidus et/ou Lactobacillus
  • choucroute
  • kéfir de lait ou de fruits
  • kombucha ( thé vert fermenté)
  • miso ( soja fermenté)
  • cornichons ( en saumure, sans vinaigre)
  • olives ( en saumure)

Quels probiotiques utilisés ?

Prendre des probiotiques sous forme de complément alimentaire est le moyen le plus efficace de réensemencer le gros intestin, le côlon, avec les bonnes bactéries.

Pour qu’ils aient de réels bienfaits, il est donc nécessaire qu’ils répondent à plusieurs obligations.

Il est indispensable qu’ils soient :

  1. d’origine humaine ou originaire d’aliments fermentés
  2. résistants aux sucs gastriques et sels biliaires pour ne pas être détruits ( par la digestion ) avant d’atteindre l’intestin
  3. adhérents aux voies intestinales pour ne pas être éliminés avec les détritus alimentaires
  4. capables de prendre la place des mauvaises bactéries
  5. stimulants de l’immunité
  6. bénins pour la santé
  7. capables de produire des substances antimicrobiennes
  8. stables

Quelles souches utilisées ?

Seulement 5 souches répondent à tous les critères précédents.

Et des tests cliniques et scientifiques ont mis en évidence leur intérêt pour la santé.

  • Lactobacillus  acidophilus
  • L.casei
  • et plantarum
  • Bifidobacterium
  • Streptococcus thermophilus

A prendre ensemble ou séparemment.

Il faut au moins 10 milliards de probiotiques par jour et on observe un effet notoire à partir de 25 milliards.

Ces souches améliorent la digestion et garantissent une plus grande énergie.

Les probiotiques associés aux prébiotiques

Les prébiotiques sont des fibres, qui permettent aux bonnes bactéries de se développer dans le côlon.

Ces fibres passent dans l’estomac à l’intestin où elles vont permettre aux bactéries de se développer.

Les prébiotiques améliorent l’efficacité des probiotiques.

Et les plus utilisés sont l’inuline et les fructo-oligo-saccharides.

La réunion des pro et des prébiotiques donnent alors les symbiotiques.

Quels produits achetés ?

Voici une liste de produits que j’ai testés :

  • Lactibiane Référence, produit que l’on trouve en pharmacie, de la marque Pileje. Il ne contient que des probiotiques.
  • Symbiotique Microflore Balance de Cell’Innov qui propose probiotiques et prébiotiques.
  • Be-Munitas contient des probiotiques
  • Inolancil est un prébiotique, issu de l’inuline de chicorée.
  • Olliscience qui associe pré et pro-biotique Probionéo

Comment prendre ces compléments alimentaires ?

Prendre une gélule le matin à jeun pour les probiotiques avec un grand verre d’eau tiède.

Les gélules sont normalement gastro-résistantes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas détruites par la digestion. Elles atteindront alors l’intestin et se dissoudra en arrivant dans le côlon.

L’Inolancil se prend au cours des repas du midi ou du soir à raison de 1 sachet par jour dans un peu d’eau tiède ( soupe, tisane, …).

C’est donc important de faire des cures sur plusieurs mois ( au moins 2).

Astuce avant de prendre des probiotiques/prébiotiques

Il est intéressant de nettoyer les intestins avec des plantes ou des huiles essentielles qui ont une action destructrice des agents pathogènes afin de l’assainir.

Une fois, la sphère digestive débarrassée de la majeure partie de ces mauvaises bactéries, le travail des probiotiques est  alors plus facile.

Quand doit-on prendre des probiotiques ?

  • après la prise de médicaments surtout les antibiotiques et les anti-inflammatoires

 

  • en cas de troubles digestifs ( diarrhée, constipation, de maladies inflammatoires intestinales chroniques)

 

  • quand on présente des maladies ORL : sinusite, angine, …

 

  • lors d’une reprise alimentaire pour perdre du poids

 

  • dès que l’immunité diminue

 

  • lors de problèmes féminins

 

  • en cas d’infections urinaires ou gynécologiques

 

  • si vous déprimez

 

  • si vous avez des problèmes de peau

 

  • en cas de problèmes ostéo-articulaires

Les probiotiques sont donc d’une aide précieuse pour la santé car ils permettent de rééquilibrer la flore intestinale, qui déséquilibrée entraîne plus de 200 maladies.

N’hésitez pas à les employer en cure pour soutenir votre immunité et vous redonner de l’énergie.

 

 

Share This