Véritable plante médicinale aux propriétés multiples.

On utilise le shiitaké en herboristerie surtout pour stimuler l’immunité et combattre la fatigue.

Il permet grâce à sa richesse en vitamines et en anti-oxydants de stimuler l’organisme pour que celui-ci puisse faire face à de nombreuses maladies.

Entre autre il détoxifie le sang, fortifie les os et les articulations, limite les atteintes cardiovasculaires.

Sans oublier son rôle non négligeable dans la perte de poids.

L’histoire du shiitaké

Ce champignon, Litunela edodes (lentin du chêne), est aussi très répandu dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise comme le Reishi.

« Shiitaké » en japonais, signifie en chinois « champignon parfumé », de la famille des Marasmiaceae. Il pousse en Extrême Orient, sur les bois de feuillus Shii, espèces d’arbres qui se rapprochent des châtaigniers ( Castanopsis cuspidata), dont il tire son nom.

Des écrits ont relaté sa présence en l’an 199 à l’époque de l’empereur Chuai au Japon. Ce champignon est cultivé depuis plus de 1000 ans en Chine et au Japon car très utilisé dans leur cuisine et dans leur pharmacopée.

Traditionnellement, on le cultive sur des branches mortes de feuillus percées, dans lesquelles on introduit du mycélium ( champignon blanc).

On peut aussi le produire sur des rondins de bois puis aujourd’hui, le plus souvent, en champignonnière sur des coussinets de compost à consistance de liège, pré-ensemencés.

Actuellement, c’est le champignon le plus cultivé en Asie ( le Japon est le plus gros producteur) et le deuxième après le champignon de Paris au niveau mondial. Sa production est facilitée par son mycélium très fragile.

Une simple secousse suffit à lui couper ses microfilaments et ainsi à rebouturer le champignon.

On le cultive en France où on le nomme shitaké.

Il se retrouve sur les étals à l’état frais ou séché en épiceries asiatiques.

Sa composition

le shiitaké contient tous les acides aminés

Pour un végétal c’est assez exceptionnel surtout que certains ( leucine et lysine) sont en même quantité que dans la viande et le lait. C’est un atout pour les végétariens.

– ce champignon est riche

  • en vitamine B2

Elle sert à produire de l’énergie, à activer les autres vitamines B et au catabolisme des acides gras et de certains acides aminés.

  • mais aussi en vitamine B5

Cette vitamine permet d’activer le métabolisme, de synthétiser certaines hormones, la croissance et la résistance de la peau ( et cheveux) et des muqueuses et le développement et le fonctionnement du système nerveux.

  • et encore en vitamine B6

Elle joue un rôle dans la fabrication des neurotransmetteurs, dans la modération de l’action des œstrogènes, dans la production d’anticorps, dans la limitation des accidents cardiovasculaires, dans l’élaboration de la trame osseuse.

  • en vitamine B9

Cette vitamine aide les nouvelles cellules à se fabriquer ainsi que les neurotransmetteurs et les protéines à se synthétiser.

Elle prévient des cancers et réduit les maladies cardiovasculaires et dégénératives au niveau du système nerveux.

  • puis en vitamine D

Elle a un rôle primordial dans l’absorption du calcium donc à la santé des os, dans la prévention de certains cancers ( sein, prostate, côlon) et dans l’immunité.

– le shiitaké est constitué aussi de nombreux oligo-éléments comme le potassium, le phosphore, le cuivre, le zinc, le manganèse, la magnésium, le fer, le sélénium, …

Ses bénéfices sur la santé

  • Le shiitaké tonifie l’organisme.

On le recommande donc en cas de fatigue ( physique et morale ) et dans les périodes de convalescence.

  • Ce champignon stimule le système immunitaire

Il diminue le processus de vieillissement et il a une action contre les tumeurs.

C’est sa richesse en anti-oxydants qui lui confère cette propriété anti-vieillissement. En effet, il est le symbole de longévité.

Les polysaccharides complexes ( bêta-glucanes) sont responsables de son action anti-cancer. C’est pourquoi, ils renforcent le mode d’action des cellules tueuses de l’organisme humain face aux agents tumoraux.

  • Cette plante médicinale a une activité anti-infectieuse grâce à la lenthionine, l’acide oxalique et au lentinane.

On l’utilise au Japon et en Chine comme stimulant, une fois purifié et concentré.

C’est un antibiotique naturel.

Le shiitaké protège donc des virus et des bactéries en cas d’angine, de grippe, de rhume, de rhinopharyngite, de bronchite, de sinusite,…

Il agit aussi sur l’asthme, les allergies

Mais ce n’est pas tout :

  • Ce champignon limite le cholestérol
  • Il régénère le sang, équilibre la tension artérielle et a donc un effet cardio-protecteur.
  • Le shiitaké a une action directe sur le système nerveux : sommeil, déprime, stress, concentration, mémoire,…
  • Il régule les troubles hormonaux
  • Ce champignon est digestif en protègeant le foie et en régularisant le transit.
  • Son action est directe sur la trame osseuse
  • Cette plante médicinale agit sur la peau, les muqueuses et les yeux
  • Le shiitaké permet de maigrir ou de prendre de la masse musculaire
  • Il aide aussi les cheveux à pousser et renforce les ongles cassants

Comment l’utiliser ?

  • Frais ce n’est pas conseillé car il peut entraîner des réactions allergiques au niveau cutané, digestif et accompagné d’une hausse du nombre de globules blancs.
  • Séché, acheté dans des magasins asiatiques : il s’hydrate au bout de 20 minutes. Au Japon, le temps de trempage peut-être rallongé de plusieurs heures.

L’idéal est de l’incorporer à des soupes car il est hydrosoluble ( ses principes actifs sont libérés dans l’eau). On peut en consommer 5 à 15 grammes par jour.

Il peut -être associé à de très nombreuses plantes en fonction des troubles de santé rencontrés

– champignons (cités ci-dessus)

– algues comme la spiruline, chlorella, …

– plantes à visée digestive thym, gingembre, citron,…

herbes adaptogènes comme rhodiola, ginseng, ashwagandha,…

– gelée royale, propolis pour la vitalité

Beaucoup d’association thérapeutiques et médicinales sont possibles.

Au Japon, on l’emploie dans de nombreux plats : tenpura, dashi, bouillons, pot-au-feu, fondue japonaise ( shabu-shabu), salade.

Il se marie parfaitement avec les légumes et peut être alors préparé au wok. En Asie, il accompagne les viandes aussi et les poissons.

Choisissez-les de bonne qualité : non ratatinés, piquetés, visqueux, creux.

Il en existe de nombreuses variétés qui varient en couleur, en dimension, en qualité et en prix. Les plus appréciés et les plus chers sont ceux avec un gros chapeau noir marqué de profondes rides blanches dont le dessin rappelle une fleur d’où leur surnom de « champignon fleur ».

Il est riche en fibres et possède des qualités nutritives exceptionnelles. Ses vertus médicinales sont aussi très intéressantes.

Share This