Le radis noir ou Raphanus sativus var. niger Mill est une plante de la famille des Brassicacées.

On le nomme aussi « petite rave, ravonet, radis, raviole, rave »…

« Radis » vient du latin « radix » qui signifie racine et « Noir » fait référence à la peau noire de la racine pivotante.

A quoi ressemble le radis noir et où pousse-t’-il?

Le radis noir est une plante bisannuelle qui serait originaire de Chine. C’est une plante cultivée au jardin.

Sa tige peut atteindre 60 cm de haut et ses feuilles sont alternes et rudes au toucher.

La racine, qui nous intéresse, est très volumineuse pouvant atteindre 50 cm de long. De plus, elle est charnue, épaisse, rugueuse. Elle est blanche à l’intérieure et noire à l’extérieure.

Les fleurs du radis noire sont blanches, à 4 pétales et réunies en grappe.

Ses fruits sont des siliques renflées et spongieuses.

Quelle est l’histoire de cette plante médicinale?

Le radis noir est largement utilisé par les bâtisseurs des pyramides en Egypte comme anti-scorbutique.

Dans l’Antiquité gréco-latine, on lui a reconnu des propriétés béchiques donc des propriétés bénéfiques pour la toux.

En médecine populaire, on fabriquait un sirop en creusant la racine que l’on remplissait de sucre pour guérir la toux.

Usage magique

On portait un radis pour se protéger du mauvais œil. En Allemagne, on portait également un radis sauvage pour repérer les sorciers.

De plus, sa consommation accroît le désir sexuel.

Quelles parties du radis noir utilise-t’-on en herboristerie?

Les herboristes emploient la racine fraîche ou séchée à odeur forte et piquante.

Son goût est également très piquant.

On récolte sa racine à l’automne.

Quels sont les principes actifs qui composent cette plante?

On retrouve des

  • hétérosides soufrés ou glucosinolates (sinigroside)
  • composés volatils comme le raphanol et la raphanine
  • vitamines C, B et des fibres

Quelles sont les propriétés médicinales du radis noir?

Il permet au foie de produire plus de bile (cholagogue) et à la vésicule de se vidanger dans l’intestin (cholérétique).

De plus, il stimule les contractions intestinales et est laxatif.

Grâce à la raphanine, le radis noir est anti-bactérien.

C’est une plante médicinale aussi qui est diurétique, expectorant et anti-ascorbutique.

Elle diminue également la glycémie et est anti-oxydant.

Dans quels cas l’emploie-t-‘on?

A chaque fois que le foie est mis à mal. Notamment en cas d’insuffisance hépatique et vésiculaire.

Au niveau digestif, il soulage les ballonnements épigastriques.

Il prévient également des calculs biliaires.

On l’utilise aussi en cas de constipation.

Il est indiqué en cas de migraine hépatique.

Au niveau respiratoire, on l’emploie pour les encombrements bronchiques, les toux et les affections bronchiques aiguës.

C’est un bon tonifiant.

Comment l’utilise-t’-on?

Précautions d’emploi

Ne pas employer le radis noir à hautes doses car il risque d’irriter la muqueuse gastrique, en donnant des aigreurs d’estomac et des diarrhées.

De plus, il est déconseillé de l’employer en cas de calculs biliaires puisqu’il y a un risque d’obstruction des voies biliaires.

Recette d’un sirop de radis noir

Pour soigner les infections grippales, les toux grasses et les bronchites

Couper en fines rondelles le radis noir qu’on aura préalablement nettoyait à l’eau claire.

Dans une assiette creuse, alterner, une couche de radis noir, une couche de sucre de canne et ainsi de suite.

Il faut autant de sucre en poids que de radis noir.

Laisser reposer au moins 12 heures et recueillir le sirop dans un flacon puis le conserver au réfrigérateur.

La posologie moyenne est de 3 cuillères à soupe par jour.

En conclusion

Le radis noir est aussi bien un légume qu’une plante médicinale. Par contre, on peut le consommer en fine tranche avec d’autres crudités.

Son goût est fort et prononcé.

Comme certains brassicacées (chou, navet, …), il est riche en glucosinolates et isothiocyanates, de composés soufrés capables d’inhiber « in vitro » la croissance des cellules  cancéreuses.

C’est une plante dépurative car elle permet un meilleur fonctionnement des émonctoires (rein, poumons, intestin foie et vésicule biliaire).

Share This