J’ai écrit cet article suite aux conférences de CRP phyto au Congrès des herboristes et à Vichy.

CRP Phyto

Laboratoire créé par P. Tubéry et J.Ragot qui sont des ethnopharmacologues.

La vocation de ce laboratoire est de valoriser et diffuser la phytothérapie africaine. Il crée alors un Centre de Recherches Phytothérapiques.

Ses études de recherche et de développement sur les plantes médicinales se financent grâce à des organismes publiques et privés afin de mettre en valeur les savoirs africains ancestraux.

Les critères de qualité du laboratoire

  • Sélection rigoureuse des plantes et matières premières
  • Cahier des charges précis concernant les conditions de récolte, de conservation, et de production des plantes africaines
  • Les méthodes d’extraction les plus proches de la tradition
  • Approvisionnement par des filières courtes

3 plantes majeures à l’étude

Ce laboratoire a étudié 3 plantes majeures dont le desmodium (Desmodium adscendens) mais aussi la sélongénine (Securidaca longipedunculata) ainsi que le DPG, daphoside (Gnidia kraussiana).

Le Desmodium

Il s’agit donc d’une plante médicinale pantropicale de la famille des Fabacées.

La littérature scientifique relève plus de 46 espèces de desmodium utilisées dans le monde.

Plante reconnue au niveau international, dans tous les pays où elle pousse, et que l’on retrouve en médecine chinoise (MTC) et ayurvédique.

En herboristerie, on utilise les sommités fleuries soit les feuilles et les tiges.

On réalise donc un extrait aqueux car l’eau est le meilleur solvant pour cette plante. En effet, grâce à la décoction, tous les principes actifs du desmodium sont présents dans la préparation. On retrouve donc tout le totum de la plante.

Quelles sont les convergences ou les indications traditionnelles du desmodium ?

Tout d’abord, cette plante aide dans de nombreux cas

  • Hépatites, gastrites, diarrhées, constipation
  • Allergies avec asthme, toux, rhinites allergiques, eczéma, urticaire, problèmes de peau
  • Affections du système nerveux central comme les convulsions, l’épilepsie, les affections psychiques
  • Atteintes rénales (infections urinaires, fonctions diurétiques)
  • Maladies infectieuses, bactériennes, virales, parasitaires
  • Affections gynécologiques (accouchements, post-partum, maladies infectieuses, les MS
  • Morsures de serpent

Conditions d’efficacité

Le desmodium ascendens agit grâce à une synergie de principes actifs (flavonoïdes, saponines, tryptamines, …

C’est le totum de la plante qui est donc efficace.

De plus, on doit absolument faire bouillir la plante pendant 15 à 20 minutes (décoction) et consommer 10g de desmodium par jour.

Les hépatites

Le foie a une place primordiale dans l’équilibre de l’organisme. Le desmodium est alors une plante médicinale majeure pour le protéger et le soutenir.

Quelles soient toxiques ou virales, l’extrait aqueux restaure, régularise et renforce les fonctions hépatocytaires.

Les hépatites connaissent donc une amélioration qu’elles soient d’origine toxiques (liés à des médicaments, métaux ou à l’alcool) ou virales (A,B, et plus ou moins pour la C).

Bien entendu, les résultats sont bien plus importants si on consomme la plante dès le début des symptômes.

En effet,  en accompagnement d’une chimiothérapie, on a pu constater :

– une normalisation des paramètres bio

– et une baisse des nausées

Étude menée sur 143 personnes de 2003 à 2005.

Les personnes étaient atteintes de tumeurs de l’intestin avec métastase hépatique, tumeur de l’intestin avec métastase hépatique, tumeurs du sein avec métastase hépatique.

On peut employer le desmodium en phase aiguë et chronique, à titre préventif et curatif.

Quelles sont les indications dérivées de la fonction hépatocytaire ?

– Gestion des hormones thyroïdiennes, sexuelles

– Immunité (allergies, infections)

– Glycogène, glucagon (glycémie)

– Gestion des graisses, de la bile (cholestérol)

– Détoxification organisme

– Coagulation

– Thermogénèse

– Métabolisme général

Mais le desmodium ascendens n’est pas un

  • draineur hépatique car il n’est ni cholérétique ni cholagogue. Il faut donc l’associer à des plantes drainantes du foie.
  • antiviral direct puisqu’il renforce les défenses immunitaires, et par là même il permet à l’organisme de mieux se défendre. En effet, il stimule les monocytes (macrophages) après une à trois semaines d’administration
  • anticancéreux
  • anti-fibrotique (adjoindre en cas de fibrose, de l’extrait de Securidaca). Il est efficace mais son action n’est pas suffisante, d’où l’association à la sélongénine.

Précautions d’usage

L’association avec des produits ayant une marge thérapeutique étroite comme les anticoagulants oraux, les antirétroviraux (traitements VIH), les antirejet (greffe avec ciclosporine), les anti-psychotiques (lithium) et la corticothérapie en continu.

Dosage

On a souvent affaire à un sous-dosage.

Les doses recommandées respectent la tradition.

10g de parties aériennes séchées avant floraison dans un litre d’eau.

On réalise alors une décoction en faisant bouillir les feuilles minimum 15 minutes.

Boire tout au long de la journée.

  • 1350 mg par jour d’extrait sec aqueux atomisé ou lyophilisé
  • 225 mg pour un enfant par jour

En cas de chimiothérapie, prendre du desmodium 2 jours avant la chimiothérapie puis durant 5 jours.

Possibilité aussi de le prendre en continu si on prescrit les chimiothérapies tous les jours.

Ensuite poursuivre entre les cures en fonction de l’ état hépato-digestif et du métabolisme hépatique.

Les allergies, et l’hypersensibilité

D’après les études , le desmodium permet de diminuer l’histamine, les prostaglandines et les IgE.

L’effet est multifactoriel et donc diminue les phénomènes allergiques.

Les desmodium agit alors sur toutes les allergies et leurs symptômes associés.

En effet, le desmodium réduit les rhinites, l’asthme, la toux, les allergies oculaires, mais aussi digestives.

En tout cas, cette plante médicinale est active sur n’importe quelle allergie et lieu de manifestation.

On doit donc, 3 semaines avant le moment du début de l’allergie, commencer un traitement.

Puis préférer la forme aqueuse, la plus active.

Prendre 3 gélules pendant un mois avec beaucoup d’eau.

L’efficacité croît avec une grande quantité d’eau.

Pour plus d’informations, je vous conseille de vous rendre sur leur site et de choisir la forme galénique qui vous convient.

Bien entendu, n’oubliez pas d’adopter des règles d’hygiène de vie pour prendre soin de votre foie.

Je n’ai aucun intérêt financier à parler de ce laboratoire. Seuls, les résultats cliniques comptent, c’est pourquoi je tenais à vous parler de ce laboratoire. Si certains arrivent à renforcer leur foie ou à diminuer leur allergie, alors je me dois de parler des produits qui fonctionnent.

N’hésitez pas à me contacter si vous connaissez le Desmodium ascendens de CRP Phyto (et que vous voulez témoigner) ou si vous souhaitez plus d’informations.

Prenez-bien soin de vous et de votre foie!

Share This