Le Berbéris ou l’épine-vinette fait partie de la famille des Berberidaceae et se nomme Berberis vulgaris L.

On lui donne aussi comme autre nom « Vinettier », « Vinaigrette », « Pisse-vinaigre », « Oseille des bois »…

« Berberis » viendrait d’un mot arabe qui désigne les fruits de l’épine-vinette.

L’origine de « épine » vient de « spina » en latin et « vinette » de la couleur rouge des fruits qui rappelle celle du vin.

A quoi ressemble le berbéris?

Il s’agit d’un arbrisseau touffu de 1 à 5 m de haut, à rameaux hérissés de nombreuses épines.

Ses feuilles sont caduques, obovales, dentées avec de très petites épines, et disposées en bouquets alternes à l’aisselle des épines.

Les fleurs jaunes du berbéris sont d’un jaune clair à 6 pétales libres en grappes pendantes de 15 à 30 fleurs. Leur floraison a lieu entre mai et juin.

Les fruits sont des baies ovoïdes de couleur rouge vif à maturité.

On l’éradique souvent car il est porteur d’un parasite de céréales: la rouille du blé.

Quelle est l’histoire de cette plante?

On utilisait cette plante médicinale comme fébrifuge en Egypte pharaonique.

AU XVIIe siècle, la racine et l’écorce sont cholagogues et cholérétiques.

Quelles parties du berbéris emploie-t’-on en herboristerie?

Les herboriste utilisent la seconde écorce des racines qui sont de couleur jaune caractéristique. En effet, la couleur jaune fait référence à la théorie des signatures : jaune comme la bile.

On emploie également la seconde écorce des tiges et les baies en cuisine.

Les principes actifs de cette plante

Le berbéris contient des alcaloïdes dont la berbérine et des acides organiques.

Les études ont mis en avant l’effet anti-infectieux contre les bactéries et les parasites comme les amibes de la berbérine. De plus, elle a une action hypotensive et anti-cancéreuse ce qui confirme l’emploi du berbéris en médecine ayurvédique.

Quelles sont ses propriétés?

C’est un puissant anti-spasmodique des voies biliaires.

De plus, il stimule la fabrication de la bile par le foie (cholagogue) et l’évacuation de la bile par la vésicule dans l’intestin (cholérétique).

Le berbéris est un tonique amer, il facilite donc la digestion.

Au niveau urinaire, il agit aussi comme un excellent anti-spasmodique.

C’est également un anti-infectieux et anti-fongique.

Il diminue la fièvre et réduit la tension artérielle.

Dans quels cas peut-on employer le berbéris?

Quand on a des problèmes digestifs d’ordre d’insuffisance hépatique et même en cas de calculs biliaires.

Au niveau urinaire, il aide aussi à soulager les calculs.

En cas de fièvre, on pourra y avoir recours.

Son mode d’emploi

  • En décoction pour la fièvre à raison de 50 g de feuilles et d’écorce pour un litre d’eau. Consommer ensuite 1/2 litre par jour.
  • En infusion avec 40 g de racine dans un litre d’eau et boire 2 à 3 tasses par jour.

La décoction se prépare avec une ébullition alors que l’infusion est stoppée avant que l’eau bout.

  • Sous forme d’alcoolature au 1/5, 5 gouttes 3 fois par jour.

Précautions d’emploi

Ne pas l’utiliser de manière prolongée car il y a un risque de cyto-toxicité.

De plus, on déconseille de l’utiliser pendant la grossesse.

Recette traditionnelles

  • Limonade rafraîchissante

Ancien remède égyptien pour lutter contre le typhus et la dysenterie.

Faire macérer des baies avec des graines de fenouil.

  • Sirop

Deux parties de suc frais pour 5 parties de sucre.

  • Hydromel

Écraser 500 g de baies dans 30 ml d’eau avec du miel pour obtenir une fermentation.

En résumé

Le berbéris est une plante médicinale qui présente une certaine toxicité car elle contient des alcaloïdes.

Par contre, il est très intéressant en cas de calculs biliaires et urinaires.

Share This