BASILIC

Ocimum basilic L.

Lamiaceae

Le Basilic est aussi appelé : grand basilic, basilic romain, basilic aux sauces, basilic officinal, herbe royale, oranger des savetiers, plante royale.

L’origine de son nom : « Basilikon » du grec ancien qui signifie « Plante royale » lui même dérivé de « Basileus » qui désigne alors le « Roi » en latin « Basilicum ».

« Pistou » (appellation en Provence) car il est un ingrédient principal d’une pâte onctueuse portant le même nom, « Pistar » signifiant « Pilonner » en niçois.

Botanique

Plante originaire de l’Inde, bien cultivée partout en région méditerranéenne.

On la trouve aussi en Afrique du Nord et dans les régions tropicales.

Plante aromatique herbacée annuelle alors frileuse.

Sa tige est aussi dressée en touffes de 30 cm de haut en moyenne.

Quant à ses feuilles, elles sont plutôt ovales, vert foncé, dentelées.

Par contre, ses fleurs sont d’un blanc rosé, disposées en épis trop longs.

Histoire

Chouvet, sous le règne de Louis XV prouvait son utilisation dans la grande et haute cuisine.

Chez les Hébreux, le basilic considéré comme antispasmodique.

Pline le prescrit plutôt contre l’épilepsie.

Cependant, Dioscoride disait qu’il calmait les piqûres de scorpion.

Quant aux Arabes, ils l’utilisaient contre la gonorrhée.

Les parties utilisées en herboristerie

Les feuilles et les sommités fleuries contiennent une huile essentielle ( linalol, eugénol, eucalyptol) dont le chémotype varie en fonction de la période de récolte et de son origine.

Les constituants connus :

  • huile essentielle : estragole ( méthyl chavicol), cinéol, fenchol, linalol, méthyl-eugénol
  • composants phénoliques
  • des vitamines (C, A, K)
  • minéraux (fer, calcium, phosphore …).

Les propriétés principales du Basilic

Le basilic a une action calmante antispasmodique, il est donc digestif.

C’est aussi un tranquillisant naturel.

Cette plante médicinale est, en plus, un désinfectant qui devrait être mêlé aux crudités ( salades, carottes,…) avec qui ils s’accordent parfaitement.

  • sédatif et tranquilisant
  • anti-spasmodique
  • puis il a un effet relaxant sur le système digestif
  • carminatif car ilréduit les ballonnements
  • anti-émétique c’est-à-dire antivomitif
  • il est aussi galactogène
  • puis hypoglycémiant
  • et antiseptique (voie externe).

Quelles sont ses indications ?

Son action antispasmodique et digestive font qu’il est prescrit dans les atteintes digestives, en cas de nervosisme, de troubles de l’estomac ainsi que d’insomnies d’origine nerveuse, vertiges, angoisses, migraines.

On utilise le basilic pour les enfants atteints de vers et chez les adultes souffrant de migraines répétées et de certains rhumatismes.

Les inflammations des oreilles peuvent être soulagées par quelques gouttes du suc de basilic.

Voie Interne :

Voie externe :

  • système ORL = atténue les infections buccales et pharyngées.
  • système cutané = dermatoses virales (herpès, verrue, zona, …)

Comment l’employer en herboristerie ?

Les formes galéniques

  • infusé

Recette :

20 à 40 g de feuilles par litre d’eau. Porter à ébullition. Hors du feu, laisser infuser 10 minutes. Boire une tasse par jour après chaque repas.

  • décocté

Recette :

100 g par litre pour les gargarismes en cas de pharyngites.

  • cataplasmes
  • alcoolat vulnéraire pour les plaies et les blessures.

Quelles sont ses contre-indications ?

Attention aux doses élevées (effets négatifs sur le système nerveux).

En résumé

Plante condimentaire qu’il ne faut pas hésiter à utiliser crue, pour parfumer les crudités, les pâtes, les poissons, …

Il en existe de nombreuses variétés : fin vert, fin vert noir, feuille de laitue, grand vert,…

 

Share This