L’aphonie est une extinction de voix plus ou moins importante.

La perte de voix et l’enrouement sont en rapport avec une inflammation des cordes vocales généralement associée à une laryngite.

Souvent elle s’accompagne d’une toux sèche ou d’un rhume.

Les causes de l’aphonie

Les cordes vocales sont des muscles qu’il faut entraîner donc attention au surmenage des cordes vocales.

En effet, trop parler, trop crier, trop chanter entraînent un claquage des cordes vocales qui ont été mises à rude épreuve.

Il peut aussi s’agir d’un refroidissement des cordes vocales comme un rhume qui « tombe sur les bronches » entraînant une inflammation des cordes vocales. Certaine maladie comme une laryngite chronique entraîne aussi des inflammations des cordes vocales.

D’autres causes existent également car l’aphonie peut-être due à une allergie ou un reflux gastro-œsophagien ou à d’autres pathologies.

Les personnes sensibles aux aphonies doivent se méfier des écarts de températures comme au printemps et à l’automne.

L’action des plantes pour l’aphonie

Les plantes pour soulager l’extinction de voix sont adoucissantes, anti-inflammatoires puis des plantes astringentes c’est-à-dire qui resserrent les tissus.

L’action des plantes médicinales peut être renforcée par le miel et la propolis.

Quelles plantes utilisées pour remédier à l’extinction de voix ?

Les plantes pour retrouver la voix

  • Erysimum ou vélar (Erysimum officinale ou Sisymbrium officinale) est anti-inflammatoire et expectorante mais elle est déconseillée chez les enfants.
  • L’Aigremoine (Agrimonia eupatoria) a une action astringente, anti-inflammatoire et antivirale.
  • Ronce (Rubus fruticosus) resserre les tissus donc on dit qu’elle est astringente.

Les plantes complémentaires pour réduire l’aphonie

  • Géranium robert (Geranium robertianum) est astringent.
  • Menthe pouliot (Mentha pulegium) soulage les symptômes du rhume. Par contre, elle est déconseillée aux femmes enceintes et qui allaitent ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans.
  • Eucalyptus, guimauve, mauve, thym, réglisse, plantain sont aussi des plantes très intéressantes pour l’extinction de voix.

Comment les utiliser?

Vous pouvez vous préparer un mélange de plantes sous forme de tisane à utiliser des les premiers maux de gorge.

Mélanger les plantes en parties égales.

Prendre 4 cuillères à soupe du mélange pour un litre d’eau froide. Porter à ébullition et quand les bulles apparaissent, éteindre le feu. Laisser ensuite infuser 10 minutes. Filtrer et boire tout au long de la journée, à distance des repas. Il est possible de sucrer avec du miel de sapin.

On peut aussi prendre les plantes sous forme d’extrait fluide.

Grâce à l’infusé ou à la teinture, on peut faire des gargarismes pour soulager l’inflammation locale.

Les sirops sont tout aussi efficaces comme celui d’érysimum.

En usage externe, il est aussi possible de faire des cataplasmes d’argile. Mélanger 6 cuillères à soupe de poudre dans un peu d’eau pour réaliser une pâte. Appliquer sur le cou et entourer d’un linge. Laisser agir pendant au moins 15 à 30 minutes. Renouveler jusqu’à disparition des symptômes.

Conseils hygiéno-diététiques pour soigner son aphonie

Alimentation

  • On doit adopter une alimentation légère en cas d’infection ou d’inflammation ORL pendant quelques jours. Il s’agit de mettre son système digestif au repos pour permettre à toutes ses défenses immunitaires de se déployer pour soulager l’aphonie. De plus, il faut rétablir la flore intestinale.
  • Boire beaucoup d’eau, de tisane, de bouillon, soupe,…

Hygiène de vie

  • Eviter les atmosphères enfumées
  • Éliminer tabac et alcool
  • Placer sa voix chez un orthophoniste lorsque on utilise beaucoup sa voix : conférencier, enseignant, …Cela permet d’éviter les aphonies chroniques qui peuvent à la longue endommager les cordes vocales de façon irréversible.

Source :

« Le guide familial des aliments soigneurs » des Dr Jean-Paul Curtay et Dr Rose Razafimbelo.

« Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales » du Dr Jean Valnet

Les remèdes de A à Z, Les plantes du bien-être, de Michel Pierre.

Se soigner par les plantes du Dr Gilles Corjon

Cours de diététique et phythothérapie ELPM

Share This