La verveine odorante est une plante médicinale que l’on nomme aussi on la verveine citronnée, citronnelle, verveine à 3 feuilles, verveine des Indes, thé arabe ou herbe Louise…

Son nom botanique est Aloysia triphylla l’Her ou Lippia citriodora K.

La verveine odorante fait partie de la famille des Verbenacées.

L’origine de son nom « lippia »est dédié au médecin botaniste italien. En effet, Augusto Lippi a décrit le mot verveine comme des rameaux d’olivier, de laurier, ou de myrte. On portait ces derniers comme couronnes par les prêtres lors des sacrifices.

Où vit cette plante médicinale et à quoi ressemble-t’-elle?

La verveine odorante ressemble à un arbrisseau originaire de l’Uruguay, de l’Argentine, du Chili et du Brésil.

Cette plante médicinale peut atteindre 1,5 m de haut.

Sa tige paraît longue, ramifiée, anguleuse et cannelée.

On constate que quand on touche les feuilles de la verveine, on les trouve rêches. Les feuilles sont aussi pétiolées, verticillées par 3. Elles ont un limbe entier, elliptique, plus ou moins denté, acuminé (qui se termine en pointe) avec une nervure médiane très proéminente.

Les fleurs sont nombreuses, très petites, en épis avec des pétales blancs et bleus.

Les fruits de la verveine odorante sont des drupes.

Quelle est l’histoire de la verveine odorante?

On introduit la verveine odorante en Europe à la fin du XVIIIe siècle car Dombay, naturaliste français, l’importe du Pérou.

En Angleterre, cette plante médicinale connaît un important succès puisque l’on se sert de son parfum citronné pour faire des pots-pourris.

Quelles parties de cette plante médicinale utilise-t’-on en herboristerie?

On emploie donc les feuilles à odeur citronnée caractéristique.

Quels sont ses constituants chimiques?

La verveine citronnée contient de

  • l’huile essentielle de 0,1% à 0,7% comme les citrals (géranial et néral), citronnellal, limonène, 1-8 cinéole.
  • des flavonoïdes
  • verbénaline (iridoïdes et secoiridoïdes)
  • puis des acides-phénols (ester hétéroside) dont le verbascoside

Ses propriétés

La verveine odorante est une plante médicinale qui agit essentiellement sur le système digestif et le système nerveux.

Au niveau de la sphère digestive, elle facilite la digestion. On dit alors qu’elle est eupeptique. La verveine odorante calme aussi les spasmes puisqu’elle est anti-spasmodique. De plus, elle facilite l’élimination des gaz car elle est carminative.

Concernant le système nerveux, elle est apaisante et sédative.

Quelles sont ses indications?

La verveine odorante soulage donc :

  • les troubles digestifs
  • tous les problèmes intestinaux avec flatulences et éructations
  • puis tous les états nerveux de l’enfant et de l’adulte
  • et les troubles du sommeil

Comment utilise-t’-on la verveine odorante?

En infusion

Prendre une pincée de feuilles, environ 3 grammes, par tasse ou par mélange. Mettre dans l’eau froide. Porter à ébullition. Hors du feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes.

En cataplasme

Il est possible de réaliser des cataplasmes que l’on applique sur le front pour soulager les migraines.

Remarque

On confond souvent la verveine odorante avec d’autres plantes médicinales.

  • la verveine officinale (Verbena officinale)
  • le thym citron
  • la mélisse
  • ou la citronnelle

En conclusion

Une des plantes médicinales les plus consommées sûrement grâce à son goût très agréable.

Elle est très souvent présente dans les tisanes digestives.

Share This