Qu’est-ce que la spasmophilie?

C’est une dystonie neuro-végétative à l’excès. Autrement dit, il s’agit d’une une hyper-sympathicotonie ou une hyperexcitabilité neuromusculaire. Elle est souvent accompagnée d’une hypersensibilité affective et d’une grande vulnérabilité au stress qui se traduit par une instabilité physiologique et psychologique.

C’est en quelque sorte une réaction inappropriée ou excessive à un stress qui déclenche un emballement du système neurovégétatif avec accélération du rythme cardiaque et respiratoire qui amplifie alors la réaction d’hyperventilation qui peut conduire jusqu’à la crise de tétanie musculaire.

Elle se traduit par une crise d’angoisse avec difficultés respiratoires (sentiment d’oppression, d’étouffement, d’hyperventilation) jusqu’à la tétanie musculaire.

Les malaises les plus fréquemment cités qui rendent la vie insupportable 

  • Symptômes musculaires avec fourmillements, raideur, crampes, spasmes, des douleurs parfois intenses, une fatigue matinale, des sensations de vertiges, des palpitations, de l’anxiété avec sensation de boule au fond de la gorge et nœud à l’estomac.
  • Sentiment de ne pas maîtriser son corps.
  • Et aussi un sentiment de culpabilité.

Des malaises de plus en plus fréquents viennent saper la vie de famille, conjugale et sociale jusqu’à l’apparition de peurs irraisonnées et de phobies.

Quelles sont les causes de la spasmophilie?

Pour certains, c’est un déficit de l’efficacité de sommeil et/ou la fatigue matinale.

Cette fatigue amène alors à la fibromyalgie ou au SFC (syndrome de fatigue chronique).

Quelles plantes utiliser pour calmer les crises de spasmophilie?

Les plantes médicinales peuvent vraiment aider les personnes souffrant de spasmophilie.

Il faut donc choisir des plantes :

  • spasmolytiques c’est-à-dire qu’elles calment les spasmes
  • calmantes qui vont induire sérénité et apaisement
  • sédatives du système nerveux central
  • rééquilibrante du tonus nerveux pour augmenter la résistance au stress
  • adaptogènes et reminéralisantes sur plusieurs mois pour permettre une recharge globale du système nerveux.

Chez la femme, il peut-être aussi intéressant de rajouter des plantes visant à réguler le cycle menstruel car les crises de décompensation de la spasmophilie peuvent être rythmées par le jeu des fluctuations hormonales.

Voici un exemple de tisane à réaliser

  • Marjolaine (Origanum majorana,plante entière 20 g) puisque elle équilibre le système nerveux autonome.
  • Mélisse (Melissa officinale,feuilles 20 g) car elle est sédative et spasmolytique.
  • Passiflore (Passiflora incarnata,partie aérienne fleurie 20 g) pour son action anxiolytique et neurosédative.
  • Aubépine (Crataegus oxyacantha,sommités fleuries 20 g) car il est régulateur du système nerveux autonome, anxiolytique, et régulateur du rythme cardiaque.
  • Lavande (Lanvandula angustifolia,fleurs 10 g) puisque elle a un effet anti-spasmodique, sédatif léger du système nerveux.
  • Prêle (Equisitum arvense,partie aérienne 10 g) pour son effet reminéralisant.
  • Sauge (Salvia officinale,feuilles 10 g) car c’est une plante spasmolytique mais aussi elle a une action tonique nerveux.

Mettre alors 2 cuillères à soupe du mélange pour 1/2 l d’eau froide.

Porter à ébullition dans une casserole et, hors du feu,laisser infuser moins de 10 minutes. Filtrer. Boire 2 grandes tasses par jour.

Pour une meilleure efficacité ajouter à la tisane une ampoule de cohobat d’angélique, le meilleur antidote contre la mélancolie et les états de dystonie neuro-végétative.

Quelles plantes ajouter aux plantes de cette tisane?

Le traitement de fond pourra associer des plantes adaptogènes comme :

  • l’éleuthérocoque (Eleutherococus senticosus)
  • l’avoine (Avena sativa)

Vous pouvez les associer sous forme d’extrait fluide, teinture-mère ou autre.Prendre 40 gouttes matin et midi dans un peu d’eau si les plantes sont sous forme d’extrait fluide.

Quelles sont les huiles essentielles à utiliser en cas de spasmophilie?

L’aromathérapie,par voie externe, est très intéressante pour son action équilibrante nerveuse comme dans la formule suivante.

Huile Essentielle de

  • Citrus aurantium ssp aurantium feuilles (Petit grain de bigaradier) 1ml
  • Chamaemelum nobile (Camomille romaine) 1ml
  • Pinus ponderosa (Pin de Patagonie) 1ml

Huile végétale de Corylus avellana (Noisette) pour remplir un flacon de 60ml

Appliquer ensuite quelques gouttes de cette préparation dans la région du plexus solaire et cardiaque au niveau de la voûte plantaire (zone réflexe) deux fois par jour.

Quelles bourgeons prendre si on préfère la gemmothérapie?

Les bourgeons d’Abies pectinata (reminéralisant et tonique du système nerveux) ainsi que les bourgeons de Tilia tomentosa et de Ficus carica

Quels compléments peut-on associer aux plantes?

Les suppléments nutritionnels les plus importants sont :

– certains minéraux comme calcium et magnésium (glycérophosphate de magnésium, forme lipophile particulièrement assimilée par le système nerveux).

– les vitamines du groupe B

– mais aussi la vitamines C (acérola, cynorrhodon, camu-camu…)

Conseil à suivre en cas de spasmophilie

Une alimentation riche en oligo-éléments

Le nutriment essentiel pour gérer le stress et l’anxiété est sans contexte le magnésium. La raison est que le stress entraîne une perte urinaire de ce minéral. Or plus de 75% de la population ne reçoit pas par l’alimentation les quantités recommandées pour ne pas être en déficit. Sans compter la sur-utilisation liée au stress. Le manque de magnésium est donc le déficit micronutritionnel le plus fréquent et le plus intense.

Son manque est la première cause de fatigue. Et plus une personne est fatiguée, plus elle est vulnérable au stress et à l’anxiété. Lorsqu’on est en forme, si quelque chose nous arrive, on peut se dire : « Je vais faire face ».

Le magnésium, en diminuant les flux de calcium qui envahissent les cellules stimulées par la noradrénaline, réduit les tensions musculaires, les spasmes des organes intérieurs (estomac, côlon, vésicule biliaire, vessie,…) et le resserrement des artères.

Pourquoi les personnes spasmophiles doivent se supplémenter en magnésium?

« Les spasmophiles » sont plus sensibles parce que généralement ils sont susceptibles de perdre plus de magnésium sous l’effet d’un stress. Mais le stress lui-même, en entraînant une dépense d’énergie supplémentaire, oblige à brûler plus de calories, ce qui est inévitablement associé à des déchets oxydatifs et endommage les membranes des cellules. Or des membranes endommagées retiennent encore moins bien le magnésium.

Il faut donc :

  • Privilégier les eaux minérales contenant entre 80 et 200mg de magnésium par litre. 1 à 1,5 litre par jour. Cette eau peut être consommée froide ou chaude, pour faire de la soupe, cuire des aliments qui vont absorber l’eau comme le riz, les pâtes, les légumineuses,…
  • Consommer des céréales complètes (pain au levain, semoule de blé, de riz complet ou semi-complet). Vous pouvez les consommer au petit déjeuner en y rajoutant des laits de soja ou de riz enrichis en calcium.
  • Manger des légumineuses, du soja, des légumes verts,… une fois par jour.
  • Déguster des poissons gras, des crustacés, des coquillages cuits à la vapeur, marinés, pochés, mais pas préparés à une température trop élevée au moins 3 fois par semaine.
  • Consommer des oléagineux : amandes, noix, noisettes, noix de cajou, noix du Brésil, pistaches car ils contiennent de bons acides gras, des minéraux et des fibres. En manger 10 par jour jusqu’à 100 à 200 g. Il est aussi possible de les ajouter à votre petit-déjeuner, en collation à 16h, au goûter, en dessert, à l’apéritif…

Quelles sont les thérapies alternatives à adopter pour traiter la spasmophilie?

– nutrition

– homéopathie

– acupuncture

– ostéopathie

– sophrologie

– autres techniques visant à vivre différemment son quotidien telles que le yoga ou la relaxation guidée.

Pour conclure

Il existe de nombreuses solutions naturelles pour gérer les crises de spasmophilie mais il ne faut surtout pas exclure de modifier son hygiène de vie. Et plus particulièrement, il faut apprendre à mieux gérer son stress.

Share This