Qu’est-ce qu’une sinusite?

C’est une inflammation des sinus.

Les sinus forment des cavités creuses, closes, tapissées de muqueuse, reliées au rhinopharynx par des petits canaux, eux aussi tapissés de muqueuse.

Du fait de l’œdème de la muqueuse, ces canaux se bouchent et empêchent la circulation normale des sécrétions.

La présence de microbes entraîne la formation de pus.

Les sinus se situent à plusieurs niveaux : os frontal, maxillaire, ethmoïdal, sphénoïdal et nasal.

La sinusite perturbe le bon passage de l’air.

Elle est le résultat d’une mauvaise élimination des mucosités (glaire, pus, pollens, poussières,…) s’accumulant sur les parois et gênant considérablement la respiration.

Quels sont ses symptômes?

Elle peut survenir d’emblée ou après une infection rhinopharyngée et se caractérise par :

– une douleur vive au niveau du ou des sinus atteints (maxillaires et/ou frontaux). Elle est battante ou continue. La sinusite peut irradier dans toute la tête et elle est aggravée quand on penche la tête.

– un écoulement nasal uni ou bilatéral, pouvant ne pas exister (sinus complètement bouché ou écoulement se fait en arrière dans le rhino-pharynx).

Liquide clair et filant au début puis jaune ou vert.

-une perte de l’odorat.

– une température variable selon le type de sinusite.

– des maux de tête

– une certaine fatigue chronique

– avec parfois une toux sèche

– et même quelques fois une infection oculaire

– la sinusite peut même amener à la méningite

L’interrogatoire médical

L’examen médical réalisé par le médecin permet de préciser le type de sinus, vérifier l’état de la dentition, examiner les fosses nasales avec les cornets, et vérifier tout le rhinopharynx.

L’examen biologique et radiologique sont nécessaires si la sinusite récidive et ils permettent de distinguer les différentes sinusites :

  • aiguës maxillaires et frontales (douleurs, obstruction du nez et perte de l’odorat)
  • chroniques
  • allergiques

Les différentes causes de la sinusite

  • une des origine des sinusites est l’allergie respiratoire et/ou alimentaire
  • des affections bactériennes, virales, fongiques
  • infections dentaires se propageant aux sinus
  • polypes nasaux

Il faudra toujours penser aussi au bon équilibre de la flore intestinale.

En effet, certains excès alimentaires peuvent conduire à une fermentation intestinale, notamment l’abus de produits laitiers de vache ou de sucre.

Une des principale cause est donc le déséquilibre du microbiote intestinale.

Quelle est sa cause mentale?

Le ressentiment est la principale origine mentale de la sinusite.

Ne pouvoir «sentir» une situation ou quelqu’un.

La colère intérieure se transforme alors en sinusite.

Quels conseils adopter en cas de sinusite?

Hygiène de vie

Entretenir l’habitation au mieux pour limiter les allergies respiratoires.

Débuter les traitements à base de plantes bien avant le printemps pour les allergies au pollen.

Alimentation

Être attentif aux aliments allergènes et urticants.

Éviter les laitages qui entraînent un terrain inflammatoire.

Privilégier les aliments riches en enzymes digestifs (chou, graines germées, herbes aromatiques).

Pour les sinusites infectieuses adopter une alimentation légère.

Les légumes à consommer = l’ail, le chou, la carotte, l’oignon, le radis noir, le navet, la pomme, la poire, le citron, la figue, la mûre sauvage, le cynorhodon, le raisin, pamplemousse et extraits de pamplemousse.

Ne pas hésiter non plus à se mettre à la diète car le métabolisme de la digestion accapare 70% de notre énergie vitale. Cette énergie n’est alors plus disponible pour les réparations dont le corps a besoin.

Boire de l’eau chaude de préférence.

Toutes sortes de jus peuvent renforcer l’organisme dans un deuxième temps. par exemple, celui de citron, cynorhodon (en décoction 60g par litre 4 minutes), radis noir, navet, chou, bouillon de poireaux et de légumes.

Les plantes médicinales pour soulager la sinusite

Des plantes anti-inflammatoires et anti-infectieuses

  • Utilisation d’Huiles Essentielles sous forme d’aérosol, d’inhalation humide ou sèche.

Lavande (Lavandula officinalis) avec du Pin (Pinus sylvestris) et de l’Eucalyptus (Eucalyptus globulus)

Recette : 5 gouttes de chaque huile essentielle dans un récipient ou bol d’eau bouillante (300 ml). Mettre une serviette sur sa tête pour isoler les vapeurs et placer votre visage au-dessus pour inhaler les vapeurs montantes pendant 10 minutes.

Renouveler l’inhalation 2 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

  • Nettoyage du nez avec du sérum physiologique auquel on peut rajouter des oligo-éléments (Cuivre et Argent).

La nébulisation nasale est aussi avec des produits soufrés.

  • En cas de douleurs vives, on pourra appliquer des feuilles de chou sur les régions en regard des sinus atteints.

Comment prendre votre tisane ?

  • Il faut des plantes dépuratives (organes cibles constamment impliqués dans le maintien de la congestion des sinus comme le foie, la vésicule biliaire ou les intestins)
  • Mais aussi des plantes anti-inflammatoires pour calmer l’inflammation des sinus
  • Puis des plantes anti-infectieuses afin de lutter contre l’infection.

La tisane permet d’extraire grâce à l’eau les constituants hydrosolubles de la plante mais pas seulement car la chaleur fait éclater la cellule végétale (faible présence d’huiles essentielles).La tisane est composée de plantes sèches.

Tisane pour soulager les symptômes pour 100g de mélange

Mélanger à parts égales les plantes ci-dessus. Puis prendre 1 cuillère à soupe du mélange par bol d’eau froide ou 4 cuillères pour 1 litre. Faire bouillir 3 minutes. Laisser ensuite infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour, jusqu’à amélioration des symptômes.

Quelles plantes complémentaires peut-on associer?

  • Des bourgeons de cassis  (Ribes nigrum) 10 gouttes dans un peu d’eau toutes les 2 heures tant que dure l’écoulement nasal.
  • Probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale à raison de 2 gélules matin et soir
  • Renforcer les défenses immunitaires

Règles hygiéno-diététiques à appliquer

  • Alimentation légère les premiers jours, voire diète hydrique, selon l’importance des symptômes.
  • Jus de citron + miel de thym ou de lavande.
  • Repos au lit
  • Surveillance de la température
  • Cure de radis noir et citron (2 ampoules de radis noir avec 2 jus de citron dans 1 litre d’eau à boire dans la journée).
  • Traitement de la sinusite passe par un drainage du foie.
  • Éviter les laitages

Les Plus pour guérir d’une sinusite

Prendre soin de soi

  • Etre d’accord en abandonnant l’attitude mentale de «lutter contre la maladie».
  • La pause s’impose, c’est alors l’occasion de s’écouter. Il est alors utile de s’interroger sur ce qu’il y a à changer, ce qu’il nous faut pour aller mieux.C’est aussi le moment de dormir.
  • Respirer l’air frais en se baladant dans la nature.
  • Se faire plaisir, chanter, danser, rire, jouer, créer (peinture, couture, dessin, écrire,…), lire, écouter de la musique…
  • Faire de l’exercice comme la marche.
  • Vivre le moment présent.
  • Lâcher prise et faire confiance à la vie.

Autres remèdes naturels

Recette tisane chinoise miracle 

Décoction (4 minutes) d’1 c à café de gingembre râpé, thym, cannelle en poudre, miel et citron.1 tasse matin et midi seulement.

le miel comme le miel d’eucalyptus, de lavande, de sapin et de thym.

les oligo-éléments

Magnésium et eau de mer; Cuivre (pas en phase d’infection) et Soufre

l’argile

Pour conclure

La sinusite est une inflammation des sinus qui est très douloureuse mais qui peut être évitée en soignant la flore intestinale si il ne s’agit pas d’une cause mécanique comme les polypes ou d’une infection dentaire.

Share This