J’étais curieuse d’en connaître davantage sur la monodiète variée.

Je pratique souvent la monodiéte de pommes. Elle me fait beaucoup de bien au niveau physique et psychologique.
C’est celle que je préfère car elle est simple à suivre.
Dès qu’on en ressent le besoin, on consomme des pommes crues, cuites ou séchées pendant 3 jours.
Chaque repas est donc composé de pommes.
C’est une méthode très intéressante pour détoxifier l’organisme.
Mais la monodiète variée avait l’air plus facile à réaliser et moins monotone.
En effet, parfois, au bout de quelques jours de monodiète de pommes, on ne peut plus voir ou sentir une pomme…

L’énergie vitale

Il aborde l’énergie de l’organisme d’une façon qui m’a parue très intéressante.
L’énergie vitale permet de réaliser nos activités mais elle n’est pas dépendante des calories ingérées.
Elle représente l’énergie qui est en réserve dans nos batteries.
Il distingue ensuite l’activité de la relation et de la nutrition.
  • L’activité de la relation nous permet d’être en relation avec notre environnement.
Partie consciente de notre vie.
  • L’activité de nutrition qu’on ne ne contrôle pas. C’est le métabolisme basal.
Ce système permet au corps de fonctionner sans notre contrôle.
Une de ces actions est la détoxification.
Par contre cela nécessite de l’énergie et si on en est dépourvu, il y a alors un état d’énervation. Dans ces cas-là, le corps connaît des symptômes (constipation, difficultés à digérer, baisse de la libido, faiblesse musculaire, baisse vision et audition…).

Les toxines

La monodiete variée va donc permettre de redonner de l’énergie vitale.
Attention, il ne faut pas être trop fatigué car la cure demande de l’énergie.
L’intérêt de la monodiete est donc de réduire la toxémie, l’encrassement cellulaire. 
Il y a deux toxémies :  endogène, celle liée aux cellules elles-mêmes et l’exogéne, celle liée à l’extérieur des cellules.
Les toxines étrangères au corps proviennent :
  • Pollution eau, atmosphérique, alimentation (conservateurs, pesticides, exhausteurs de goût, colorants, perturbateurs endocriniens…)
  • Amalgames dentaires
  • Mercure
  • Vaccins
  • Alimentation non physiologique ( mauvaise association alimentaire, repas trop copieux, trop proteinés,…)
  • Toxiques comme alcool, tabac, café, thé, chocolat,…
  • Bactéries et microbes
On comprend bien que la normalité est d’avoir des toxines car même sans la toxémie extérieure, le corps fabrique des toxines pour fonctionner.
Par contre, ce qui est pathogène, c’est quand l’organisme ne réalise plus d’épuration correcte des toxines.
Les maladies peuvent être en cause mais également le stress, la fatigue et la vieillesse.
Les toxines sont éliminées par le sang et la lymphe, liquide dans lequel baignent les cellules.
Ces deux flux liquidiens amènent des nutriments mais récupèrent aussi les déchets.
Les toxines sont déstockées dans la lymphe, puis déversées dans le sang, puis amenées aux organes émonctoires ( foie, reins, intestins, peau et poumons).
Ce sont ces organes excréteurs qui vont soustraire les toxines au sang.
L’excrétion des toxines se fait donc par la bile pour le foie, les urines pour les reins, le gaz carbonique pour les poumons, la sueur pour la peau et les déjections par les intestins.
Puis le corps rejette les toxines en dehors de l’organisme.

Pourquoi faire une monodiéte variée?

Les maladies chroniques et aiguës, quelles qu’elles soient, sont le résultat d’une énergie vitale insuffisante et d’une accumulation des toxines.
Le corps ne peut plus faire face aux excès liés:
  • Alimentation excessive ou déséquilibrée
  • Mélange alimentaire difficile à digérer
  • Excès d’excitants
  • Manque de sommeil
  • Sédentarité
  • Excès d’activité par rapport au déficit d’énergie vitale
  • Pollution
  • Surmédication et vaccins
  • Chocs émotionnels
  • Stress

Quels sont les symptômes?

  • Surcharge pondérale
  • Douleurs articulaires, musculaires et tendineux
  • Difficultés à digérer, nausées,
  • Bouffées de chaleur
  • Insomnies
  • Carences en vitamines et minéraux
  • Mauvaise circulation sanguine avec extrémités froides
  • Capillaires sanguins dans les yeux
  • Urines et selles foncées
  • Haleine fétide avec langue chargée
3 facteurs entraînent un vieillissement prématuré  du corps : la toxémie, la déshydratation et l’énervation. 
La monodiete variée permet de traiter la cause du problème de santé en jouant sur ces 3 facteurs.
En effet, elle permet avec du repos de mettre les causes de la maladie entre parenthèses.
Elle allège l’organisme.
Il s’agit d’une véritable cure de Jouvence.
Elle diminue la toxémie et redonne de l’énergie vitale.
La monodiete variée permet donc de réduire les symptômes et un meilleur état de fonctionnement corporel.
La dégénérescence de l’organisme est réversible mais attention certaines lésions peuvent être irrémédiables.
Bien sûr, on devra l’accompagner d’une bonne hygiène de vie.

Comment pratiquer la monodiéte variée?

Commencer par boire un verre d’eau le matin à jeun. Il est nécessaire d’avoir une consommation d’eau normale et non exagérée car ce serait un frein à la detoxification.
En effet, les urines n’ont plus la possibilité de réaliser leur rôle d’excréteur des déchets sanguins.
Il s’agit de manger le même aliment au cours d’un repas.
Par contre, on varie l’aliment d’un repas à l’autre.
La monodiete variée consiste à ne manger que des aliments légers et faciles à digérer.
Autrement dit des fruits et légumes frais.
Il faut les varier le plus possible ce qui renforce son effet nutritionnel.
Vous pouvez même diversifier les variétés d’un même aliment.
Consommer 200 à 400 g d’aliments par repas avec un apport journalier 600 à 1,6 kg de nourriture.
Ne pas consommer les peaux des fruits et légumes car elles sont difficiles à digérer. 
Il est préférable de respecter un certain nombre de repas 2 à 4 par jours.
Attendre 3 heures entre chaque repas.
Ne pas jeûner pour conserver l’effet alcalinisant de la cure.
On peut la pratiquer sur plusieurs jours voire semaines, jusqu’à 3 semaines.
Ne pas être stressé car cela entraverait le bon déroulement et l’efficacité de la cure.
De plus, il faut essayer de la vivre la plus sereinement possible.
Ne vous inquiétez pas pour votre poids.
Au début, il y a une perte de poids liée à la détoxification.
Ce dernier s’équilibre quand le corps a atteint son seul de détoxication.
À ce niveau là, l’organisme a atteint son équilibre métabolique.
Les tissus lésés sont réparés et le retard sur l’élimination est rattrapé.
C’est à ce moment là que l’on doit sortir de la cure et entamer une reprise alimentaire.

La reprise alimentaire

Attention si elle est mal conduite, il peut y avoir des symptômes.
La reprise alimentaire doit être proportionnelle à la durée de la cure.
En effet, si vous avez fait une semaine de cure la reprise durera deux jours.
Si au contraire la monodiete variée a duré 3 semaines, il faut prévoir une semaine de reprise alimentaire.
Le premiers jours, il faut mélanger au cours d’un même repas les fruits et les légumes (2 jours pour les cures longues).
On reprend l’alimentation ensuite par les protéines comme les noix, le jaune d’œuf, le yaourt de soja.
Attention aux quantités car ce sont des aliments gras et donc difficiles à digérer sauf le yaourt de soja.
La réintroduction des protéines peu encrassantes
dure 2 à 4 jours.
Puis on ajoute aussi les féculents comme les pommes de terre, les patates douces.
Ensuite les céréales et les apparentés.
Pour finir les légumineuses et les autres aliments.
Chaque réintroduction dure le même temps soit 2 à 4 jours.
La reprise du poids doit être de 300 g par jour si on respecte bien les différents paliers.
Attention à la reprise de poids trop rapide qui favorise le stockage des graisses.

Les avantages de la monodiete variée

La monodiete variée est plus facile à mettre en place que le jeûne. 
Elle est moins agressive pour le corps car elle réduit l’alimentation petit à petit.
Il n’y a donc pas de choc du métabolisme.
En effet, elle n’est pas monotone car on ne mange pas le même aliment. 
Elle permet donc de mieux faire face à la faim.
Il y a également moins de risque de carences.
De plus, elle varie entre fruits et légumes ce qui évitent de trop acidifier l’organisme.
Certaines personnes ont un organisme trop acide et une cure de fruits serait trop acidifiante.
Ce qui aggraverait leur état.
La monodiete variée ne nécessite pas non plus de nettoyage de l’intestin. Méthode qui peut s’avérer agressive pour le corps et non naturelle.
Elle est très détoxifiante et alcalinisante.
La monodiete variée peut se réaliser en toute saison.
Il faut la privilégier au changement de saison ou avant et après des périodes d’alimentation excessives comme Noël.
La liste des aliments que l’on peut consommer en fonction des saisons.
  • Fruits : pommes, raisin, poire, brugnon, cerise, figue, fraise, melon, pastèque, mangue, datte fraîche.
  • Légumes : carotte, concombre, courgette, haricots verts, laitue, pois gourmand, choux, betterave, brocoli, chou chinois, endive, mâche, pourpier, scarole, batavia, céleri, chou blanc ou rouge, épinard, pissenlit, reine des glaces.
Les limites de la monodiete variée
  • le stress
  • les lésions irréversibles
  • même au delà de 30 jours, certains troubles ne régressent pas

Des idées de répartition alimentaire au quotidien

Le matin : fruits seuls ou fruits secs sucrés
Le midi : légumes frais et féculents
Le soir : légumes et protéines
On peut inverser le midi et le soir.
Le matin : fruits frais ou fruits secs sucrés
Le matin : légumes frais avec féculents ou protéines
La collation : un fruit jusqu’à 1 heure avant le repas
Le soir : légumes frais et légumes féculents
Le matin : fruits frais ou fruits secs, yaourt
Le midi : légumes frais, féculents et protéines grasses ( noix, jaunes d’œuf, fromage, viande grasse
Le soir : légumes frais et un petit peu de légumes féculents
Le matin : pain et beurre
Le midi : légumes frais, féculents et protéines grasses ( noix, jaunes d’œuf, fromage, viande grasse
Collation : fruits frais (1 heure avant le repas)
Le soir : légumes frais et un peu de protéines

En conclusion

C’est une cure plus facile à faire que lorsque l’on fait une monodiete de pommes.
On peut un peu plus égayer ses assiettes par la diversité des fruits et légumes consommés.
C’est une bonne expérience à tester,
J’ai attaqué par 3 jours de pommes car j’étais familiarisée avec cette pratique.
Et j’ai continué avec la monodiete variée.
Chacun peut le faire à sa façon.
J’ai également manger des pommes de terre à l’eau qu’on conseille en monodiete.
Je pense que les bananes aussi peuvent être consommées…à tester
Share This