La mélisse officinale ou Melissa officinalis L. est de la famille des Lamiacées.

On l’appelle aussi mélisse citronnelle, l’herbe au citron, Thé de France, Piment des abeilles,…

Son nom vient du grec « Melissophullon » qui signifie « Feuille à abeille » car son nectar est très prisé des insectes.

Description botanique de la mélisse

La mélisse est une plante herbacée vivace qui se présente en touffes robustes.

Cette plante médicinale peut mesurer de 30 à 80 cm de hauteur.

Elle est originaire des régions du Sud dont l’est du bassin méditerranéen, l’Asie occidentale puis elle s’est répandue dans toute l’Europe. Aujourd’hui, on la cultive dans toutes les zones tempérées.

La mélisse aime les lieux frais et ombragés.

Sa tige est velue et carrée et ses feuilles sont opposées, ovales, crénelées et elles dégagent une odeur citronnée.

Quant à ses fleurs, elles sont blanches et disposées en cymes à l’aisselle des feuilles. La floraison a lieu tout l’été jusqu’au mois d’octobre.

Histoire de la mélisse et de ses vertus traditionnelles

Depuis l’Antiquité, on l’utilise pour ses vertus mellifères c’est-à-dire qu’elle produit une bonne qualité de miel et de nectar. Elle attire donc les abeilles.

De plus, elle a été recommandée par Virgile sous le nom d’Apiastrum.

Ensuite, les médecins grecs l’utilisaient contre les troubles du système nerveux. Au contraire, les médecins arabes vantaient ses vertus anti-spasmodiques.

Avicenne, célèbre philosophe et médecin persan lui attribuait la vertu de rendre le cœur joyeux et décrivait la plante comme tonique cardiaque.

Elle a été introduite en France vers la fin du Moyen-Age.

Eau de Mélisse

Au XVIIe siècle, elle servait de base à de nombreux élixirs et liqueurs produits par les moines. Par exemple, la Bénédictine, la Chartreuse, l’Eau de Mélisse des Carmes nommées aussi « l’Or potable ». Le Roi Soleil et le cardinal Richelieu gardaient toujours un flacon d’Eau de Mélisse près d’eux.

A l’époque, les médecins prescrivaient cette eau pour la dépression nerveuse.

Au XIXe siècle, on l’appréciait pour ses propriétés digestives et apaisantes.

Découvertes

En 1978, des chercheurs allemands ont découvert les propriétés anti-virales de la plante. De plus, dans les années 90, des études cliniques ont été réalisées sur l’effet de la mélisse sur le virus de l’herpès.

Des recherches cliniques tentent de démontrer un rôle favorable de la mélisse sur l’humeur, les troubles de la cognition et de l’attention chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Quelles parties de la mélisse utilise-t-‘on en herboristerie?

Les herboristes utilisent les feuilles séchées récoltées au moment de la floraison. Leur séchage est délicat, à l’air libre.

Quels sont les constituants chimiques connus dans la mélisse?

La mélisse contient une huile essentielle (géranial, néral, citronellal), des acides phénols (acide rosmarinique, caféique et chlorogénique), des flavonoïdes, des tanins, un principe amer et une résine.

Quelles sont les propriétés de la mélisse?

Cette plante médicinale, la mélisse, a de nombreuses vertus.

  • Au niveau du système nerveux central, la mélisse est sédative. De plus, elle équilibre le système nerveux sympathique et parasympathique.
  • Elle est également sédative cardiaque car elle baisse la tension artérielle et la fréquence cardiaque.
  • Une de ses actions principales est son action anti-spasmodique puisque elle calme les spasmes notamment ceux qui sont digestifs.
  • Cette plante médicinale est également antivirale, antibactérienne et antifongique. Elle calme l’inflammation au niveau digestif et des bronches.
  • Elle joue aussi un rôle sur l’immunité car elle la stimule. C’est un tonique général.
  • La mélisse est également un régulateur thyroïdien car elle abaisse la TSH hypophysaire.
  • Elle est antioxydante.
  • La mélisse limite aussi les nausées et elle est eupeptique (digestive).

Dans quels cas peut-on employer la mélisse?

Pour les troubles nerveux

On recommande la mélisse dans plusieurs maux, surtout lors de troubles nerveux. En effet, on préconise la mélisse en cas de troubles neurovégétatifs avec le cœur qui s’emballe et palpite (éréthisme cardiaque).

Dans de nombreux états nerveux, la mélisse est indiquée. Notamment en cas de troubles du sommeil, nervosité, anxiété, angoisses, migraines et céphalées de tension.

Pour les troubles digestifs

On prescrit la mélisse pour tous les troubles digestifs d’origine nerveuse.

En particulier pour les atteintes comme la gastralgie, les ballonnements, les difficultés à digérer, la digestion lente, les colopathies fonctionnelles,

Autres indications

On la recommande pour l’hyperthyroïdie et les troubles cardiaques.

Par voie externe

On l’utilise pour venir à bout des troubles suivants :

  • problèmes de sommeil et neurotoniques
  • d’herpès
  • douleurs menstruelles avec spasmes
  • nausées et vomissements lors du premier trimestre de grossesse

Quel est son mode d’emploi et sous quelles formes employer la mélisse?

  • En infusion : prendre 25 à 50 g de feuilles séchées pour un litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes et boire 3 à 4 tasses par jour. Il est possible de l’utiliser en association avec d’autres plantes pour résoudre les troubles du sommeil. Par exemple, les fleurs d’oranger, la passiflore, l’aubépine, le lotier corniculé, le tilleul,…L’infusion peut également servir pour réaliser des compresses à appliquer sur les zones concernées.
  • Si vous optez pour une teinture mère ou un extrait fluide, il est préconisé de prendre 30 à 40 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un peu d’eau.
  • On emploie l’huile essentielle pure ou diluée dans une pommade ou une huile pour masser les bras, les tempes,…

Quelles sont ses contre-indications?

Aucune connue. Attention, toutefois, si vous souffrez d’hypothyroïdie et de la maladie d’Hashimoto. Et par précaution de glaucome.

De plus, elle peut interagir avec les barbituriques.

Recette traditionnelle

Eau de Mélisse est un alcoolat de mélisse composé. Pour réaliser une formule simplifiée, il faut :

Faire macérer le tout dans un litre d’eau de vie pendant 1 semaine. Filtrer et ajouter 200 g de sucre mouillé avec deux verres d’eau. mélanger soigneusement et mettre en bouteilles pour laisser vieillir au frais plusieurs mois.

Boire ensuite un petit verre en cas de ballonnements, d’éructation, de palpitations ou de troubles nerveux.

Pour conclure

La mélisse est une plante médicinale à utilise en teinture ou en infusion de feuilles fraîches car la mélisse perd de ses propriétés au séchage. De plus, les solutions aqueuses sont particulièrement actives car elles sont riches en acides phénols. C’est donc une plante très intéressante à avoir dans son jardin pour réaliser des infusions.

Share This