La fibromyalgie est une maladie très invalidante et handicapante pour les personnes qui en souffrent.

Il existe des solutions naturelles efficaces qui peuvent accompagner d’autres thérapies alternatives comme le décodage biologique, ou la médecine chinoise avec l’acupuncture,…

Qu’est-ce que la fibromyalgie?

En latin

« Fibro » = fibres ou tendons

« myo » = muscles

« algie » = douleurs

Cette maladie qui se caractérise la plupart du temps par des douleurs permanentes et chroniques au niveau des muscles ou des ligaments varient en intensité et en localisation suivant chaque individu.

De plus, c’est une pathologie neurologique car elle touche les nerfs.

80 % des malades sont des femmes entre 30 et 50 ans soit 7 femmes pour un homme. Et cette maladie touche 3 % de la population mondiale.

Comment le diagnostic de fibromyalgie est-il posé?

Il est donc établi quand il y a 11 points douloureux.

Le médecin recherche alors la douleur généralisée sur 19 points du corps. En effet, les points les plus touchés habituellement sont : les épaules, le cou, entre les omoplates, le bas du dos, le nerf sciatique, les genoux, les coudes, les poignets et thorax.

Quelle est la cause mentale?

Certaines causes sont liées à un déséquilibre chronique du système nerveux suite à un choc émotif ou à un accident, à un excès de zèle du système immunitaire (il continue à agir contre un virus inexistant suite à une grippe par exemple) ou à une perturbation du sommeil profond.

Cela amène à penser que « je ne vaux rien », me sentant impuissant à faire des changements dans ma vie.

Ce syndrome est aussi lié au perfectionnisme, à l’anxiété, à la haute exigence de soi poussée au-delà de mes limites.

La personne vit une grande douleur morale intérieure qui la suit constamment.

De plus, elle ressent beaucoup de pression de la part de l’extérieur mais en réalité c’est moi-même qui me pousse trop.

Quelles sont les causes organiques?

  • Tout d’abord, cela peut provenir d’un dérèglement endocrinien
  • Il est aussi possible qu’une mauvaise assimilation des nutriments (oligo-éléments, minéraux, vitamines, acides aminés) conduise à la fibromyalgie.
  • Ensuite, la personne fibromyalgique peut souffrir d’une colopathie fonctionnelle
  • Souvent, une faiblesse du système immunitaire est aussi en lien avec cette maladie.
  • Une composante génétique. En effet, des gènes déficients perturberaient la synthèse de neurotransmetteurs liés à la douleur comme sérotonine, dopamine, et catécholamine.
  • Puis une augmentation de certaines protéines de l’inflammation chez certaines personnes joueraient un rôle.
  • Très souvent, la personne a subi un traumatisme physique et/ou psychique qui joue le rôle de déclencheur de la maladie
  • On a pu aussi constater que les gaines de myéline des neurones sont endommagées car les personnes ne ressentent que la douleur
  • Ensuite, un traitement de la douleur peut aussi être responsable de cette maladie.
  • Certaines personnes présentent une hypersensibilité aux produits chimiques.

Quels sont les symptômes?

– des douleurs au niveau des tendons et des muscles

– accompagnées d’une fatigue générale

– ensuite une raideur matinale s’installe

– parfois des troubles cognitifs

– et des maux de tête

– puis un colon irritable

– parfois une insomnie

Quelle thérapie pour soulager la fibromyalgie?

Elle doit associer des plantes médicinales avec des compléments alimentaires. Il est aussi très intéressant d’associer des exercices de relaxation avec des exercices physiques.

Les plantes médicinales  

  • Curcuma + Harpagophyton+ Ortie piquante + Reine-des-Près + Saule

A faire jusqu’à disparition des symptômes

Régulariser les influx nerveux entre les neurones et reminéraliser

  • Ortie piquante + Prêle

Pour atténuer le mal-être et apaiser.

  • Aspérule odorante + Aubépine + Escholtzia + Lotier corniculé + Mélilot

Afin de maintenir l’équilibre acido-basique

  • Chlorelle + Orge commun

A réaliser 3 semaines par mois.

Pour s’assurer un bon sommeil réparateur

  • Aubépine + Lavande + Passiflore + Saule + Valériane

Massage des zones douloureuses

  • Citron + Cyprès + Genévrier + Romarin avec de l’huile de sésame

A appliquer sur les zones douloureuses

Les Compléments alimentaires

Les compléments alimentaires vont permettre de diminuer les symptômes et aide à la production énergétique cellulaire.

Elle est essentielle dans la prise en charge nutritionnelle.

Il faut donc consommer de l’huile d’olive, de lin (ne pas la faire chauffer), de colza, de cameline et de poissons.

On mangera alors des sardines et autres petits poissons, de la mâche, la laitue, et des épinards.

Il faut éviter aussi de consommer trop d’oméga-6 pour garder un bon ration entre oméga-3 et 6.

On évitera donc huile de tournesol,de carthame,de pépins de raisins,de soja et de maïs.

Les antioxydants

  • Coenzyme Q10 à raison de 300mg / jour est un antioxydant.

Des études ont prouvé une amélioration des symptômes avec cet anti-oxydant.

  • Vitamine D supplémentation indispensable d’octobre à avril à la dose de 4000UI par jour.

L’été une exposition au soleil modérée est donc vivement recommandée sans protection solaire.

On peut aussi l’associer à la la vitamine K2

Pour le sommeil

  • Mélatonine (hormone) pour réguler le sommeil à raison de 10mg/jour et elle améliore les douleurs.
  • Acétyl L carnitine : 1000 à 1500mg. Acide aminé nécessaire à la production énergétique cellulaire et est un antioxydant. Il améliore alors les douleurs, le syndrome dépressif et la qualité de vie en générale.

Ce complément alimentaire est moins efficace que les précédents.

Les compléments alimentaires en plus

  • Si il existe une vulnérabilité aux infections ou intolérance alimentaire alors on se tournera vers une supplémentation en glutamine (carburant des globules blancs, entérocytes).

Cure de 10 jours à raison de 1 sachet par jour, renouvelable 1 fois par mois ou une fois par hiver

  • Zinc pour reconstituer les muscles
  • Probiotiques pour restaurer la flore intestinale pendant 30 jours (10 milliards d’UFC) à renouveler en cures de 10 jours pendant 3 à 6 mois.

Conseils hygiéno-diététiques pour la fibromyalgie

Alimentation

Tout d’abord, privilégier le bio

Puis manger de façon fractionnée pour ne pas fatiguer l’organisme. 

Faire aussi un petit déjeuner protéiné, un déjeuner équilibré en protéines et en glucides et un repas du soir léger à dominance glucidiques qui favorisent la production de sérotonine et le sommeil.

Les conseils alimentaires pour soulager la fibromyalgie

  • Pour la flore intestinale privilégier choucroute et yaourt au soja / au bifidus ainsiqu’au Lactobacillus. Consommer du kombucha (thé vert fermenté), kéfir, miso (soja fermenté), natto (fermentation de pousse de soja), pickels ( légumes lactofermentés),…
  • Réduction de viandes et diminuer voire supprimer les produits laitiers (occasions festives) car ils créent de l’inflammation.
  • Aliments riches en oméga-3 pour leur effet anti-inflammatoire.
  • Des Glucides lents comme le pain semi-complet, flocons de céréales (sans gluten), légumineuses, tubercules, courges, châtaigne,…
  • Puis des Oléagineux
  • Néanmoins le Chocolat noir est autorisé.
  • Favoriser les végétaux et ceux qui ont un effet anti-inflammatoire. Par exemple, les fruits rouges, baies, kiwi, crucifères (chou, chou de Bruxelles, brocolis,…), betteraves, alliacés (poireau, ail, oignon,…), herbes, curcuma, gingembre, clou de girofle, graines de lins broyées…
  • Boissons comme le thé vert, l’hibiscus, roïboos, les smoothies,…

Réduire les polluants

  • Réduire alcool et tabac
  • Choisir aussi une alimentation, des produits ménagers, des vêtements, et des matériaux de déco bio.
  • Boire de l’eau minérale ou placer filtre à charbon actif sur l’évier afin d’obtenir une eau de qualité.
  • Puis désodoriser avec des huiles essentielles au lieu de produits toxiques.
  • Éviter les voitures neuves et faire changer le filtre de l’habitacle de la voiture.
  • Puis réduire les passages en ville aux heures de grandes circulations.

Se tenir à distance des autoroutes et des cultures intensives.

  • Puis si il y a une hypersensibilité aux toxiques. Dans ces cas là, il faut donc supprimer pendant une à deux semaines tous les agents chimiques extérieurs en adoptant une alimentation bio, supprimer toute la cosmétique (gel douche, crème, shampoing) au profit d’une cosmétique naturelle, ne plus se maquiller, ne pas porter de bijoux. Si les symptômes s’améliorent, on réintroduit petit à petit les éléments pour trouver celui ou ceux qui nous sont le plus défavorables.

Autres compléments

Exercice physique : commencer par marcher 5 minutes pour atteindre un objectif de 10 minutes 3 fois par jour au bout de 1 à 2 mois.

Exercices sportifs: yoga, tai-chi-chuan, stretching, musculation, marche, vélo, aquagym…

Techniques de relaxation, massage, hypnose, méditation, sophrologie,…

Respirer: technique de respiration consciente qui permet d’améliorer l’oxygénation

Cure thermale de rhumatologie

Nouveau traitement : traitement d’oxygénation hyperbare.

Les personnes s’assoient dans un tunnel où elles respirent de l’oxygène pure sous une pression deux fois supérieures à celles de l’atmosphère. Cela permet au sang de transporter plus d’oxygène.

Il y a une amélioration des symptômes à raison de 5 séances par semaine pendant 2 mois. Une séance dure 1h30.

Si vous souffrez d’occlusion dentaire ( bruxisme et dys-occlusion) : consulter un ostéopathe, rechercher un spécialiste en occlusion dentaire et qui s’intéresse à la posturologie, suivre une kinésithérapie spécialisée, porter une gouttière la nuit en cas de bruxisme.

Source :

« Le guide familial des aliments soigneurs » des Dr Jean-Paul Curtay et Dr Rose Razafimbelo.

« Alternatif bien-être » n°108 de septembre 2015

«  Les Plantes du bien-être , les Remèdes de A à Z » de Michel Pierre

Cours de diététique et phytothérapie ELPM

Share This