La chélidoine ou Chelidonium majus L. est aussi nommée « Grande éclaire, Herbe aux verrues, Herbe d’hirondelle, ou Felougne ».

Elle fait partie de la famille des Papaveracées donc de la famille du coquelicot et de l’escholtzia.

« Chelidon » vient du grec et désigne une hirondelle. On a appelé cette fleur ainsi car les hirondelles frottaient les yeux de leurs petits avec le suc de chélidoine pour leur faire ouvrir. De plus, la plante fleurit lorsque les hirondelles reviennent. Ces sont donc deux explications qui expliqueraient le nom de cette plante.

Description de la chélidoine

Cette plante herbacée vivace de 20 à 80 cm de haut vit au bord des chemins ou des vieux murs. Elle est très répandue en Europe, en Asie centrale et du Nord. La chélidoine aime particulièrement les terrains humides et ombragés.

Sa tige est velue, dressée, cylindrique.

Les feuilles de la chélidoine sont alternes, molles, bleu-vert, et très dentelées.

Ses fleurs sont jaunes, du même jaune que les boutons d’or. Elles sont petites, dialypétales (pétales non soudés à la base) avec des étamines nombreuses. La chélidoine se caractérise par 4 pétales en croix.

La floraison des chélidoines a lieu de juin à septembre.

Présence dans toute la plante d’un latex jaune.

L’histoire de la chélidoine

Les Anciens lui attribuaient des vertus aussi variées qu’étranges…

Autrefois, on l’utilisait pour les jaunisses et les calculs biliaires en rapport avec la théorie des signatures. En effet, son latex jaune ressemble à la bile.

Les Alchimistes utilisaient les racines de chélidoine dans leur recherche de la pierre philosophale.

Au XVIIIe siècle, on estimait que sa racine permettait de résister au venin.

Puis au début du XXe siècle, l’extrait mou, en raison de son action faiblement narcotique, traitait les douleurs de l’intestin et de l’estomac en raison de son action faiblement narcotique.

Quelle partie utilise-t’-on en herboristerie?

La récolte de la chélidoine se déroule au mois de mai. On utilise la plante entière mais on ne doit jamais utilisée la plante fraîche par voie interne.

Par voie interne, on emploie les parties aériennes ramassées lors de la floraison.

Au contraire, par voie externe, on utilise le latex.

Quels sont les composants chimiques de la chélidoine?

La chélidoine contient de très nombreux alcaloïdes ce qui la rend toxique et non consommable fraîche.

Ces alcaloïdes sont la chélidonine, la berbérine, la sanguinarine,…

La chélidoine contient également des acides organiques, des caroténoïdes,des lipides ( de l’huile) et des enzymes protéolytiques.

Quelles sont les propriétés de la chélidoine?

Pour un usage interne

En usage interne, c’est une plante médicinale qui soigne les troubles du foie.

En effet, elle calme les spasmes des voies biliaires et du système digestif. De plus, elle améliore le flux biliaire en cas de spasmes sans augmenter la quantité de bile sécrétée.

La chélidoine est un analgésique des voies biliaires, notamment de l’hypocondre droit.

Elle est cholagogue, c’est-à-dire qu’elle facilite l’évacuation de la bile.

De plus, elle calme les ballonnements.

En usage externe

La chélidoine est verrucide. De plus, son latex est antiviral, antibactérien et protéolytique.

Dans quels cas est-il intéressant d’utiliser la chélidoine?

  • Pour les troubles digestifs comme la cholécystite, l’ictère, la régulation de la motricité péristaltique excessive du système gastro-intestinal.
  • Par voie externe pour les verrues et les cors.

Comment doit-on utiliser cette plante?

  • En infusion de 15 à 30 g de plantes sèches dans un litre d’eau. Boire 2 à 3 tasses par jour. Attention, ne jamais l’employer fraîche par voie interne, l’associer à d’autres plantes et ne pas l’utiliser de manière prolongée.
  • Par voie externe, appliquer le latex frais de manière précise sur la verrue ou le cor en protégeant la zone saine avoisinante. Renouveler l’opération pendant 8 jours, 3 fois par jour.
  • Il est également possible de réaliser une décoction diluée pour l’inflammation des paupières.

Précautions d’emploi

Pas d’usage prolongé et ne pas l’utiliser seule car cette plante est cyto-toxique. cette toxicité est liée à la présence d’alcaloïdes benzophénanthridines (chelidonine et sanguinarine).

Ne pas employer chez la femme enceinte.

Recette traditionnelle

Vin de chélidoine

15 à 50 g de racines de chélidoine infusées dans un litre de vin blanc. Boire un verre chaque matin.

Pour conclure

Cette plante médicinale représente une certaine toxicité, il faut donc l’utiliser avec d’autres plantes et de manière non prolongée. De plus, il est préférable de se tourner vers l’homéopathie sous le nom de chelidonium majus. C’est le remède de l’hépatisme aux doses infinitésimales.

La chélidoine fait partie aussi de l’élaboration de nombreuses crèmes qui permettent la beauté des mains et des pieds.

Share This