Cannelier de Ceylan

Cinnamomum zeylanicum ou verum

Lauraceae

La cannelle est aussi appelée cannelier.

Cette plante peut provenir de Ceylan ou bien de Chine.

Je ne parlerai que de celle de Ceylan. De toutes les façons, leurs propriétés sont similaires.

L’origine de son nom

La cannelle est une épice issue de la transformation de l’écorce d’un arbre de l’espèce « Cinnamomum », appelé aussi le cannelier.

En fait, cette écorce se présente sous la forme de tube enroulé, elle s’est donc enroulée sur elle-même (du latin « canna »). Elle ressemble à un parchemin.

Botanique

La cannelier est un arbre de 10 à 15 mètres de hauteur, originaire du Sri Lanka et de l’Inde. Il est aussi cultivé dans toutes les régions du globe.

Ces rameaux ont une l’écorce brune.

On peut observer ses feuilles larges, et coriaces, puis luisantes, lancéolées, plus ou moins acuminées, avec ensuite 3 nervures principales bien marquées.

La cannelle a des fleurs, à la fois petites, et aussi jaunâtres. Leurs panicules se terminent par des rameaux.

Quant à ses fruits: ce sont des baies.

Histoire

Le monde arabe utilisait la cannelle pour accélérer la digestion.

Au Moyen-Age, on employait cette épice comme stimulant de la digestion.

D’ailleurs, Albert Le Grand disait qu’« elle calmait la toux et fortifiait le foie».

A la Renaissance, elle entre aussi dans de nombreuses préparations culinaires et certains apothicaires l’utilisent même pour lutter contre la peste.

Au XVIIème siècle, on la trouve dans la plupart des préparations «  à la mode » tel que le vin de cannelle composé.

Sans oublier qu’on lui a longtemps donné une réputation d’aphrodisiaque.

Les parties utilisées en herboristerie

Les herboristes utilisent son écorce à saveur douce et parfumée.

Les principes actifs qui composent la cannelle sont multiples :

  • de l’huile essentielle : aldéhyde cinnamique, eugénol,…
  • et aussi des mucilages
  • puis des oses : dérivés d’oses comme polyols (mannitol)
  • ensuite des polysaccharides des végétaux supérieurs ( homogènes-glucanes-amidon)
  • mais aussi des tanins de type condensés ou proanthocyanidols ( OPC)
  • et quelques triterpènes et stéroïdes, stéroïdes ( phytostérol- bêta-sitostérol)

Les propriétés de la Cannelle de Ceylan

Cette épice a des propriétés stimulantes et agit notamment sur le système respiratoire mais également circulatoire.

Elle augmente la sécrétion du suc gastrique et stimule donc l’ensemble des fonctions digestives.

  • tonifiant et stimulant
  • avec un effet anti-oxydant
  • et une action anti-bactérienne, anti-fongique
  • la cannelle calme aussi les spasmes
  • et peut avoir un effet analgésique
  • bien entendu, elle est digestive

Quelles sont ses indications ?

Elle est tonifiante, elle est donc très utile pour les convalescents, les personnes fatiguées qui manquent d’appétit.

D’autre part, on la recommande spécialement dans le cas d’asthénie post-grippale.

Elle excelle aussi en prévention en cas de grippe et des refroidissements.

Par voie interne

Traitement des convalescents, des asthénies fonctionnelles ou bien post-grippales.

On la conseille vivement en cas de pertes d’appétit, ainsi que pour favoriser la prise de poids.

Elle a aussi son intérêt comme traitements des infections bactériennes, fongiques et parasitaires.

  • système digestif

Traitement symptomatique des troubles digestifs comme les flatulences, les ballonnements, les douleurs dues à la digestion, les diarrhées,…

Cette épice stimule l’ensemble des fonctions digestives.

  • maladies métaboliques

Diabète de type 2 ( extraits standardisés en catéchines)

Comment l’employer en herboristerie ?

  • infusé

Recette :

6g d’écorce de cannelle dans un litre d’eau.

Laisser infuser 15 min et boire 2 à 4 tasses par jour.

  • poudre ( gélule, comprimé)

Cf « études »

  • Teinture-Mère

Recette traditionnelle du vin à la cannelle :

Laisser macérer 50g de cannelle et 30g de vanille dans 1 litre de vin.

Quelles sont ses contre-indications ?

Contre-indiquée chez la femme enceinte et chez les patients atteints d’un ulcère.

Possibilités aussi d’allergies dermatologiques.

Etudes

La cannelle aurait des effets favorables sur la glycémie.

En 2001, un groupe de chercheurs conduit par le Dr Richard Anderson du centre de nutrition humaine de l’USDA a découvert accidentellement que l’écorce intérieure de cannelier avait la capacité de réduire la glycémie.

D’autres études ont pu appuyer ces conclusions comme celle de Broadhurst et coll.

Elles ont aussi démontré que la cannelle est un puissant agent de potentialisation de l’insuline et pouvait prévenir l’apparition de l’insulinorésistance chez des animaux ayant reçu une alimentation riche en fructose.

Des études in-vitro menées par l’équipe du Dr Richard Anderson ont permis de préciser le rôle d’un ensemble d’oligomères catéchine-épicathéchine dans l’amélioration de l’activité insulinique.

Ainsi ces composés polyphénoliques hydrosolubles améliorent la sensibilité des récepteurs insuliniques et agissent en synergie avec l’insuline des cellules.

Des extraits standardisés en catéchine : la catéchine de cannelle est extraite par un procédé d’extraction à froid respectueux de l’intégrité des composants de la plante et qui élimine les composés liposolubles comme les huiles essentielles qui pourraient provoquer des allergies et des irritations des voies digestives à plus ou moins long terme.

Les diabétiques de type 2 et les personnes qui souffrent du syndrome métabolique ont donc intérêt à utiliser des capsules d’extrait standardisé en catéchine ( 20 mg) à raison d’une seule par jour .

Il faut noter que contrairement à d’autres plantes, la catéchine de cannelle améliore l’action de l’insuline mais ne fait pas libérer d’avantage d’insuline ce qui évite l’apparition d’épisode d’hypoglycémie.

Cependant en raison de son efficacité, la prise d’extrait de cannelle peut créer des interactions avec des médicaments hypoglycémiants.

En général, une diminution des posologies de ces médicaments doit être envisagée sous la surveillance d’un médecin qui vous recommandera un contrôle périodique de la glycémie.

En résumé

L’écorce de cannelier est un excellent condiment aux vertus thérapeutiques non négligeables.

Les propriétés toniques et stimulantes furent utilisées pendant la guerre de 39-45, sous forme de vin chaud ou encore de potion de Todd.

Le vin de cannelle était distribué dans les hôpitaux pour éviter la contamination microbienne entre malades.

Share This