Le guarana est une plante médicinale de la famille des Sapindaceae.

On le nomme en latin Paullinia cupana H. B.K. var sorbilis (Mart) Ducke.

De plus, on attribue sa découverte au XVIIIème siècle, au médecin, botaniste, allemand, Christian-Franz Paullini d’où son nom latin.

Son nom vernaculaire ou commun provient de l’indien « warana » qui signifie « fruit de la jeunesse ».

A quoi ressemble cette plante médicinale?

Le guarana est une liane grimpante pouvant aller jusqu’à 12 m de long.

Cette plante est originaire d’Amazonie brésilienne à l’état sauvage mais elle est également cultivée en basse Amazonie, de Manaus au Rio Mauès. Elle est également pérenne car elle vit plusieurs années.

Il s’agit d’une liane cannelée, ligneuse avec des feuilles isolées.

Ses feuilles sont grandes, persistantes, coriaces et grossièrement crénelées et dentelées.

Les fleurs de guarana sont regroupées en panicules floraux, de couleur jaune blanchâtre.

Quant à ses fruits, ce sont des capsules qui contiennent une graine luisante d’un brun pourpre, tirant sur le noir et qui ressemble à un œil.

Quelle est l’histoire du guarana?

Les Amérindiens d’Amazonie, les Guarani, consommaient le guarana durant les périodes de disette afin de mieux endurer la faim. Ils décortiquaient donc les graines, les torréfiaient, et les écrasaient avec un peu d’eau pour former une pâte. Cette pâte servait à réaliser des bâtonnets qu’ils faisaient sécher au soleil ou au-dessus du feu.Ensuite, une fois sec, ils le râpaient pour confectionner une boisson stimulante.

La plante possède également d’autres propriétés : aphrodisiaque, diurétique, analgésique. On lui prêtait aussi des qualités préventives de la malaria et de la dysenterie.

Au XIXème siècle, le guarana connut une période de grande popularité en France car on en faisait une boisson stimulante.

En 1840, on a découvert son principal ingrédient actif, la caféine ou la guaranine.

De 1880 à 1910, l’extrait de guarana figurait dans la pharmacopée américaine à titre de stimulant, de diurétique, et d’hyper-tenseur.

De nos jours, on utilise le guarana en Amérique du Sud, pour ses propriétés astringentes.

Le guarana est aussi un ingrédient de diverses boissons gazeuses ou énergisantes.

Il y a même une boisson « Guaranà » fabriquée et vendue au Brésil, Allemagne, Portugal, et Suisse.

De plus, c’est une plante présente dans de nombreux compléments alimentaires pour maigrir car la caféine est un coupe-faim et un stimulant.

Quelles parties du guarana utilise-t’-on?

En herboristerie, on emploie les graines de guarana.

Quels sont les constituants de cette plante amazonienne?

Le guarana contient :

  • des alcaloïdes dont la caféine, la théophylline, et la théobromine en faible quantité.
  • 35% d’amidon
  • 12% des tanins
  • des minéraux comme le calcium, potassium, magnésium, sodium, fer, cuivre, zinc, bore,…
  • certaines vitamines A, E, B1, B3, PP.

Quelles sont les propriétés et les indications du guarana?

C’est une plante médicinale qui est avant tout tonifiante et stimulante, c’est pourquoi on l’utilisera à chaque fois que l’on a besoin d’accroître notre concentration et nos facultés cognitives et de diminuer son état de fatigue. Elle a vraiment un rôle anti-asthénique grâce à la caféine.

Le guarana permet donc de soutenir l’immunité en réduisant la fatigue, en luttant contre les bactéries et par son effet antioxydant.

De plus, c’est une plante médicinale que l’on utilise dans les régimes amaigrissant par activation du métabolisme basal.

Le guarana est hyper-tenseur, il soulage donc les maux de tête par augmentation de la tension artérielle.

Il est également indiqué en cas de diarrhées légères car c’est un régulateur du péristaltisme intestinal.

Le guarana est aussi hépato-protecteur et a un effet diurétique.

Comment consommer le guarana?

On va plutôt l’utiliser sous forme de gélules ou de comprimés ou de poudre de graines.

Il est également possible de le consommer en boissons.

Quelles sont les précautions d’emploi du guarana?

Attention il est déconseillé de consommer de la caféine pendant la grossesse ou l’allaitement.

De plus, vigilance en cas de problèmes cardio-vasculaires, d’affections rénales, d’hyperthyroïdie, et de troubles psychiques comme les accès de panique.

Eviter aussi les surdosages!

En conclusion

On considère le guarana comme une drogue psycho-stimulante car elle améliore l’état de veille,les capacités motrices, les temps de réactivité et les capacités intellectuelles.

 

 

 

 

Share This