Le Reishi présente de multiples propriétés médicinales

On le recommande surtout pour stimuler l’immunité et lutter contre la fatigue. Il soutient l’organisme pour faire face aux différentes agressions qu’il est amené à rencontrer.

Depuis des millénaires, il est intégré à la pharmacopée traditionnelle chinoise. La médecine traditionnelle japonaise, le kampo, utilise aussi sa chair précieuse pour stimuler l’énergie vitale (QI).

C’est un champignon rare à l’état sauvage, qui pousse dans les forêts montagneuses profondes, sur les troncs des pruniers en décomposition. On en trouve que 2 à 3 pour 10000 pruniers morts.

Les Chinois ont donc tenté de le cultiver pendant des siècles mais ce sont des chercheurs japonais qui y sont parvenus en 1970. Il a pu être proposé à l’ensemble de la population puisqu’auparavant il était réservé à une élite qui pouvait se l’offrir.

Il en existe 6 variétés que l’on distingue par leur couleur : rouge, pourpre, bleu, jaune, noir, blanc. La différence de couleur est liée aux conditions de croissances spécifiques.

De nombreuses études scientifiques ont pu mettre en évidence son action de protection et de tonification de l’organisme humain.

On le nomme Ganoderma lucidum ( Reishi ou Ling-zhi), il est issu de la famille des Polyporaceae et on le surnomme le champignon de l’immortalité. Il est très réputé auprès des personnes souffrant de cancers.

Lang-zhi en chinois signifie «  Plante de l’esprit ».

En herboristerie, il est principalement proposé sous forme de gélules ce qui facilite son utilisation.

Pourquoi l’utiliser ? Comment et à quelle dose ?

Ses bénéfices sur la santé :

Plante adaptogène

  • Il a une action sur l’immunité : il augmente les défenses immunitaires de l’organisme .

Il harmonise et/ ou renforce l’organisme à plusieurs niveaux

  • au niveau du système nerveux : il réduit le stress.
  • son effet sur le système endocrinien se manifeste par la réduction des dépenses en hormones (adrénaline et cortisol)

Le Reishi est stimulant, tonifiant et immunomodulateur.

  • Il a une action bénéfique sur la fatigue et le stress chronique car il fortifie l’organisme.

C’est une plante adaptogène c’est-à-dire qu’elle permet à l’organisme de faire face aux situations de stress en le régénérant, en le revitalisant et en le fortifiant.

Le reishi n’agit pas spécifiquement : quelque soit l’agent stresseur (physique, chimique, psychique,…), la plante apportera une réponse adaptée qui combattra les effets néfastes du stress.

On le conseille vivement en cas de surmenage mais aussi dans les états grippaux et autres maladies qui met à mal le corps sur plusieurs jours voire mois ( mononucléose…).

Ses indications thérapeutiques

  • Ce champignon accompagne les traitements par chimiothérapie anti-cancéreux.

Plusieurs études ont confirmé que les polysaccharides et les composés triterpéniques du Reishi contribuent à faire régresser plusieurs types de tumeurs cancéreuses par une action d’intoxication des cellules cancéreuses, de prévention des métastases et de limitation de développement de vaisseaux sanguins qui se forment pour aller nourrir les cellules cancéreuses. Il a donc une action anti-tumorale.

  • Le reishi permet de traiter les atteintes ostéo-articulaires comme l’arthrite rhumatoïde.

  • Cette plante médicinale traite les troubles cardiovasculaires mineurs comme les palpitations, les essoufflements, l’hypertension, l’arthérosclérose,…

  • Elle diminue le taux de sucre dans le sang (glycémie) et il abaisse le taux de triglycérides sanguins (cholestérol).

  • Le reishi est antioxydant et anti-inflammatoire. Il nettoie l’organisme des métaux lourds, des radiations, de la radioactivité,

  • Il facilite la détoxication du foie : il lui permet de se débarrasser des toxines (alimentaires ou médicamenteuses), de réduire son inflammation, de limiter l’apparition de troubles du foie ( calculs vésiculaires, cirrhose, hépatite,…).

  • Ce champignon protège les poumons des bronchites, laryngites, de l’asthme, des pharyngites,…

Comment l’utiliser ?

On utilise le champignon en entier.

  • Sous forme de gélules dosées entre 200mg et 600mg : ion doit impérativement vérifier que les comprimés ont une teneur garantie en arabinoxylanes et bêta-glucanes ( polysaccharides des bactéries des champignons), en glycoprotéines et en ergostérols ( stéroïdes/ stérols).

La gélule reste la forme galénique privilégiée.

  • En décocté ( moins utilisé)

La recette est la suivante : faire bouillir 30g de Reishi , en poudre ou coupé en petits morceaux grossiers, dans 3 litres de l’eau. Faire réduire à 2 litres. Cela prend environ 2 heures. Boire une demi-tasse 2 fois par jour, pendant 4 à 6 semaines.

  • En teinture prendre 40 à 60 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour (pour une concentration de 1:3). La plante se présente sous forme liquide et ces constituants sont extraits grâce à l’alcool.

Il est possible d’effectuer une double macération dans l’eau et dans l’alcool (94%) pour une meilleure efficacité. Cette méthode permet de retirer une plus grande partie des constituants chimiques . En effet, on extrait certains principes actifs avec l’eau, d’autres avec l’alcool.

  • Pour réaliser un sirop : faire bouillir encore davantage la décoction pour la concentrer au maximum et l’intégrer à un sirop, ou alors simplement ajouter une quantité égale de miel au concentré obtenu. Prendre 2 à 4 cuillères à soupe, 2 à 4 fois par jour, selon la concentration.

A forte dose : il peut entraîner sécheresse de la bouche, de la gorge, des fosses nasales, et des diarrhées.

Contre-indications du reishi :

  • chez les personnes souffrant d’hypotension

  • pour les sujets ayant une baisse des plaquettes sanguines

  • à déconseiller aux femmes enceintes

Fabuleux champignon, il se présente sous formes séchées, la médecine traditionnelle chinoise et japonaise conseillent d’en consommer de 1,5g à 9g par jour.

Commencer par des petites doses et augmenter petit à petit. Comme toute plante médicinale, on conseille de faire des cures de 3 semaines et de faire une semaine de pause.

Il s’agit d’une fenêtre thérapeutique pour permettre au corps de se désaccoutumer de l’action de la plante et de refonctionner par lui-même.

Son efficacité peut-être renforcée en l’associant à d’autres plantes adaptogènes ( Rhodiola, Ginseng,…), des plantes digestives ( Curcuma, Ail), des plantes reminéralisantes ( Chlorella,Maca…). Demander conseil à un phytothérapeute ou un herboriste pour une juste association pour vous aider à améliorer votre bien-être.

Le Reishi est une plante médicinale de premier ordre. En médecine traditionnelle chinoise, il tonifie le poumon, le cœur et la rate. C’est un remède majeur de longévité et de pleine santé. On l’apprécie pour son action anti-oxydante, stimulante de l’immunité, sa fonction tonique du cœur et sa propriété anti-fatigue.

On le recommande vivement dans les états de stress chronique accompagnés d’allergie de part son action anti-histaminique, d’asthme et de fatigue cardiaque.

Share This