Adopter la macrobiotique, c’est manger en sélectionnant ses aliments en fonction de ses besoins : clé d’une bonne santé.

D’abord il s’agit de se connaître : suis-je plutôt Yang et plutôt Yin ? Et quels aliments, de nature Yang ou Yin, choisir en fonction de mon humeur du jour (Yang ou Yin) ?

Le Yin et le Yang

Ils sont à la fois complémentaires et antagonistes mais ensemble ils régissent l’univers. Ils sont le point de départ des mouvements. Chaque être vivant (plante, animal, être humain ) est régi par ce subtile mélange de ces deux forces.

Yin est une force centrifuge, d’expansion, de dilatation, de dilution, qui se dirige vers le haut et vers l’extérieur. Il est source de silence, du froid, de l’obscurité, de passivité, ce qui est léger, mou, des formes élancées, verticales,…

Yang est une force centripète, de contraction, de constriction, de pression, de cohésion. Le Yang produit le son, la chaleur, la lumière, les radiations rouges, ce qui est sec, lourd, dur, les formes ramassées, trapues,…

Yin et Yang sont les deux faces d’une seul et unique chose. Les deux se retrouvent présentes dans chaque phénomène, mais il y en a toujours une qui domine l’autre. On dira à ce moment là, qu’il est « Yin » ou « Yang », une fois qu’on aura discerné sa force dominante.

Toute chose est équilibrée en elle-même. La classification est relative : pour pouvoir juger si quelque chose et « Yin » ou Yang » on doit la comparer à une autre.

On dira qu’une carotte est plus Yang qu’une salade, qui est plus Yin qu’une céréale.

Concernant les aliments, on les classifie en tenant compte de la composition de notre sang.

Classification des aliments Yin et Yang

George Ohsawa conseille de prendre divers critères simultanément.

Par exemple : la forme, la couleur, la composition chimique, sous quel climat ils poussent, le tropisme,…

Prenons encore l’exemple de la carotte : elle exprime dans sa globalité le Yin et le Yang. La racine pousse sous terre et son développement de plus en plus profond est alimenté par la force yang. Ces fanes, au contraire, se dirigent vers le ciel, poussées par une force Yin.

La racine a une texture plus dense, plus condensée dit plus Yang alors que ses fanes ont une structure plus légère dit Yin. La couleur orange de sa racine est Yang et les fanes vertes sont Yin.

Autre exemple, les produits des régions chaudes sont plus Yin. Pour les animaux : les poissons dans l’eau (sang froid) sont plus Yin et les bovins sont plus Yang.

Aliments considérés comme équilibrés pour la santé du plus Yang au plus Yin

  • sel marin, céréales complètes, légumineuses, légumes racines, légumes ronds, légumes à feuille, tofu, oléagineux et graines, fruits, liquides.

Aliments qui sont plus extrêmes, classés du plus Yang au plus Yin :

  • viande, œufs, poulet, fromage à pâte dure, fromage à pâte molle, beurre, lait, yaourt, aliments sucrés, boissons sucrées.

Les modes de cuisson classés du plus Yang au plus Yin

  • cuire au four
  • cuisiner à la pression
  • mijoter en ragoût ou braiser
  • faire sauter longtemps
  • cuire à feu doux
  • faire frire
  • faire sauter rapidement
  • cuisiner à la vapeur
  • ébouillanter
  • presser des crudités en pickles
  • laisser cru

Il est important de déterminer si on est plutôt Yang ou Yin

  • Physiquement Yang

Corps raide, besoin de peu de sommeil, beaucoup d’énergie, personne à la voix forte

  • Physiquement Yin

Corps souple, besoin de beaucoup de sommeil, manque d’énergie, souvent fatigué, voix calme.

  • Emotionnellement Yang

Tendu, agressif, confiant, extraverti, sait ce qu’il veut, peu d’intérêt pour les sentiments et les émotions.

  • Emotionnellement Yin

Nervosité, anxiété, peur, manque de confiance, recherche de la guidance des autres, importance apportée aux sentiments.

  • Pensée Yang

Imagine avoir toujours raison. Pensée forte. Aime l’ordre et la structure, pratique, orienté business, peut devenir têtu et dogmatique.

  • Pensée Yin

Doute de soi, aime la liberté et le désordre, aime les idées et les idéaux, peut perdre sa direction et se sentir confus.

  • Style de vie Yang

Vie très active, travaille dur, prend beaucoup de responsabilités, doit gagner de l’argent.

  • Style de vie Yin

Prend du temps et de l’espace pour se relaxer, vie plus contemplative, prend peu de responsabilités.

La clé de la cuisine macrobiotique est de pouvoir élaboré des menus avec une variété de cuissons, de couleurs, de saveurs.

Le but est de proposer des repas dynamiques qui nourrissent tous les types d’énergie en nous. Cela revient à dynamiser le Qi, l’énergie vitale.

Pouvoir adapter son alimentation, au jour le jour, en fonction de son état de santé.

C’est permettre de résoudre 70 à 80 % des problèmes de santé que nous rencontrons.

Par exemple

Si je mange du sucre, qui est plus Yin

Plus je serai susceptible d’être fatigué, d’être instable émotionnellement, d’avoir un manque d’endurance pour mener une vie active.

Plus je mange des produits animaux, classés Yang

Et plus je développe une tension du corps et une raideur. Elles se manifestent par une irritabilité, une tendance à vouloir dominer les autres et une perte de sensibilité à mon environnement.

A la fin de l’été : il est intéressant de moins manger Yin.

Diminuer alors les fruits, les jus, les aliments crus.

Et augmenter les produits Yang avec plus de sel et de cuisson longues.

Il s’agit de préparer son corps à entrer progressivement dans le froid ce qui lui permet de mieux y faire face.

Quand on commence à manger de façon macrobiotique, on découvre l’influence de la nourriture sur soi.

Le fait de ne plus manger des aliments « extrêmes » donne au corps une énergie et un bien-être.

L’organisme n’est plus soumis à des aliments lourds, difficiles à digérer, qui réduisent l’énergie comme le sucre.

Le fait de mieux s’alimenter entraîne un mieux être.

Des céréales, des légumineuses et des légumes vont vraiment nourrir le corps en profondeur avec une sensation de satiété et de légèreté.

Rechercher un équilibre entre le Yin et le Yang, en évitant les extrêmes.

Etre en harmonie avec la nature et l’environnement est l’essence même de la macrobiotique.

Notre santé physique et intellectuelle est connectée à ce que nous mangeons et à la qualité des produits issus de notre environnement.

Une alimentation adaptée à ce que nous sommes à un moment présent permet un mieux-être.

Mais aussi un meilleur centrage, une plus grande stabilité émotionnelle, et une clarté d’esprit.

Share This