9 nutriments sont essentiels à la bonne santé de nos articulations et de nos tendons.

Maintenant, on le sait notre alimentation joue un rôle essentiel dans la santé de notre organisme. Avant même d’avoir recours à des compléments alimentaires, il est bien de rééquilibrer sa façon de manger.

En revanche, celle-ci peut s’avérer parfois pas totalement suffisante mais quoiqu’il arrive, c’est par elle qu’il faut commencer.

Alors que vous soyez sportif ou que vos articulations ou vos tendons sont douloureux ou bien tout simplement que vous voulez prendre soin de vous pour bien vieillir, il y a des aliments à privilégier.

Ces 9 nutriments permettent de diminuer les douleurs et de renforcer articulations et tendons.

Voici la liste des nutriments.

Ensuite je vous donne aussi quelques astuces à adopter pour avoir des articulations et des tendons en pleine santé.

Chondroïtine et glucosamine pour renforcer les articulations et les tendons

Lorsque l’on mange de la gélatine ou que l’on croque du cartilage, on ingère des nutriments qui nous permettent de constituer du sulfate de chondroïtine et de glucosamine. Ces nutriments se retrouvent alors dans nos articulations.

D’ailleurs les Japonais sont friands de cartilages de poulet qu’ils dégustent en brochette. C’est une population au monde qui connaît très peu de problèmes articulaires, tendineux et osseux.

Hydroxyproline

Le collagène est composé d’acides aminés, comme toutes les protéines, mais il se caractérise par la transformation d’un acide aminé que l’on ne trouve qu’en son sein sous cette forme, l’hydroxyproline.

L’hydroxyproline existe aussi en gélules, mais présente beaucoup moins d’intérêt que la glucosamine et la chondroïtine.

En effet, il est très facile de trouver la proline dans les protéines consommées tous les jours (céréales, légumes secs, poissons, œufs, viandes). D’ailleurs, cette proline est facilement transformée en hydroxyproline par nos outils biochimiques avec l’aide de la vitamine C.

Encore faut-il ne pas en manquer? C’est d’autant plus le cas pour les personnes âgées, les fumeurs, les personnes exposées à beaucoup de pollution, les personnes qui prennent régulièrement de l’aspirine…

Le silicium pour solidifier articulations et tendons

La solidité du tissu conjonctif est fortement dépendant de la présence de métalloïde, le silicium, qui forme une sorte de silicone naturelle.

On trouve donc du silicium surtout dans les céréales complètes, la bière, et certaines eaux minérales. Certaines plantes médicinales en sont aussi riches, notamment la prêle.

Le silicium est un des plus importants des 9 nutriments pour les articulations et les tendons.

Le zinc, l’oligo-élement pour soigner articulations et tendons

Pour permettre la multiplication, en nombre suffisant de fibroblastes, et afin qu’ils soient capables de sécrétions de protéines et autres substances
composant tendons et articulations, il ne faut pas oublier l’indispensable présence du zinc.

Le zinc est apporté par les protéines animales (fruits de mer, poissons, viandes, œufs), mais son besoin augmente beaucoup lors de la grossesse, de la croissance rapide, et il est de moins en moins absorbé avec l’âge.

Il s’avère que la moitié de la population jeune et adulte est en manque et que ce déficit devient de plus en plus fréquent et prononcé avec l’âge.
Les aliments riches en zinc : huître, foie, coquillages, viande rouge, œuf.

Les flavonoïdes, les protecteurs des articulations et des tendons

Ils jouent un rôle protecteur indispensable. En effet, les tendons et les articulations sont des tissus particulièrement exposés à des tensions et à des traumatismes.

Les chocs, le surpoids, les contractions brutales des muscles intensifient l’usure que connaissent tous les tissus soumis à la corrosion liée au stress oxydatif.

Certains sports entraînent des risques de tendinites et favorisent l’apparition d’arthrose précoce, une usure des cartilages des articulations qui peut devenir invalidantes. Il faut donc éviter les chocs et les microtraumatismes et apporter des nutriments qui vont aider les tissus à se réparer et à se reconstituer.

Par exemple, le sulfate de chondroïtine, glucosamine, silicium, vitamine C et zinc mais aussi les nutriments qui vont les aider à se protéger.

Les flavonoïdes présents dans le thé vert, dans le vin rouge, dans les fruits et les légumes se fixent sur les tissus conjonctifs et les protègent grâce à un effet anti-oxydant en neutralisant le fer qui accélère leur destruction.

Les autres antioxydants indispensables à nos articulations et à nos tendons

  • La vitamine C est présente dans les fruits (la goyave, le cassis, le kiwi, le citron, l’orange, la fraise, la mangue, la papaye…) et les légumes comme le persil, l’estragon, l’oseille, le poivron, le raifort, le cresson, le chou de Bruxelles, le chou-fleur, le fenouil, le cerfeuil, le chou rouge…
  • La vitamine E est présente dans les noix, noisette, amande, huile d’olive, soja en grains, châtaigne, persil, haricot blanc, petit pois, farine complète, cacao, avoine en grains, noix de coco, céleri, chou de Bruxelles, haricot vert, beurre, blé en grains, mangue, pain complet…
  • Les caroténoïdes sont présentes dans la carotte, les épinards, le persil, la patate douce, le melon, l’abricot, la pêche jaune, le maïs, l‘orange.
  • Le Sélénium se trouve dans les céréales, graines germées, ail, oignon, foie et œuf.

Ces antioxydants contribuent aussi à les protéger en réduisant les stress oxydatif (effet anti-inflammatoire).

Le magnésium

Il joue un rôle essentiel dans la protection des tendons et des articulations en réduisant les tensions musculaires. De plus, il calme l’activité des globules blancs.

Pour remonter son magnésium

Consommer des eaux minérales contenant 80 à 200 mg de magnésium par litre (1 à 1,5 litre par jour). Il faut aussi associer des aliments riches en magnésium.

Par exemple : des céréales complètes, des légumes secs, du soja, des légumes verts, des poissons gras et crustacés, des oléagineux (amandes, noisettes, noix…), boire du thé, et éviter les excès d’alcool.

On peut aussi en bénéficier en consommant du cacao (poudre pure), des escargots, du pilpil de blé, du soja, des bigorneaux cuits, des noix de cajou, des amandes, du sarrasin, des haricots blancs, des pistaches, des noix, des noisettes, des flocons d’avoine, du maïs, du riz complet, du tofu, du pain complet, des lentilles, du poisson, des crevettes, des épinards crus, des figues fraîches, du chocolat, des dattes sèches…

La vitamine D ou calciferol

C’est une vitamine liposoluble, d’origine végétale (D2) ou animale (D3).

Le corps est capable de synthétiser la vitamine D3 sous l’influence des rayons UV du soleil. Cette vitamine sert alors à l’absorption du calcium pour la formation des os. Il y a très peu de vitamine D dans les aliments naturels, en dehors de quelques poissons gras et surtout de leur foie (morue, thon, maquereau, sardine, saumon, hareng, anguille…).

Les oméga 3 ont une action anti-inflammatoire

Pour un apport suffisant en acides gras oméga-3, on doit donc privilégier les huiles végétales de première pression, mais aussi les petits poissons (sardines, harengs, huile de poissons…).

Les oméga 3, grâce à leur action anti-inflammatoire, ont un rôle primordial dans la prévention de nombreuses maladies, c’est pourquoi ils font partie des 9 nutriments pour les articulations et les tendons.

Tous les aliments à privilégier

Des épices qui luttent contre l’inflammation, comme le curcuma et le poivre mais aussi la cannelle et le gingembre.

Algues, argile, artichaut, asperge, carotte, cassis, céleri, cerfeuil, cerise, chou, cresson, fenouil, fraise, framboise, groseille, haricot, laminaires, melon, néflier, olive, oignon, oseille, persil, pissenlit, poire, poireau, pomme, prune, radis noir, radis rose, raifort,raisin, salsifis, tomate, topinambour, varech vésiculeux, pollen.

En pratique

  • Consommer tous les jours des céréales complètes, semi-complètes si possible sans gluten (sarrasin, quinoa, amarante,pain de préférence au levain).
  • Préférer le thé au café : le thé vert comme le thé Matcha avec de l’eau minéralisée.
  • Boire modérément du vin rouge et de temps en temps de la bière blonde.
  • Consommer trois fruits, une crudité et une salade par jour.
  • Manger de la gélatine de poisson et croquez le cartilage de poulet.
  • Eviter les chocs sur les articulations.
  • Surveillez votre poids.

Petit conseil

Le piège des anti-inflammatoires, il faut faire attention!

De nouvelles études montrent qu’en plus de donner des saignements gastro-intestinaux, (la porosité intestinale augmente le niveau de l’inflammation dans l’organisme), ils accélèrent aussi la destruction des cartilages.

Quelques astuces

  • La qualité des aliments est très importante, préférer l’agriculture biologique.
  • Restreindre les aliments contenant ou produisant de l’acidité. Par exemple: viandes, sucres raffinés, excès de laitages ainsi que les aliments qui exacerbent les phénomènes inflammatoires comme la charcuterie, le lait, les tomates, le blé selon les cas.
  • Insister sur les fruits et les légumes crus riches en oligo-éléments comme ail, carotte, céleri, chou, oignon, persil, pomme, raisins…
  • Boire suffisamment et de préférence de l’eau.
  • Régénérer la flore intestinale (probiotiques) en n’exagérant pas la consommation de yaourts même au bifidus (aliments acides).

Maintenant vous savez comment bien vous nourrir pour prendre soin de vos articulations et vos tendons. Alors n’attendez-plus et mangez tout ce qui peut vous faire du bien!

Il n’y a pas de place pour la malbouffe pour se maintenir en bonne santé ou pour moins souffrir!

Sources

« Le guide familial des aliments soigneurs » des Dr Jean-Paul Curtay et Dr Rose Razafimbelo.

« Se soigner par les légumes, les fruits et les céréales » du Dr Jean Valnet

Share This